Brèves

Actualités

T + T -

Besançon, objectif maintien

27/08/2013

Les entraîneurs ont la parole. Tour à tour et d’ici l’ouverture du championnat, chacun des dix coaches de LFH nous présente son équipe, ses objectifs, et bien des choses encore. A Besançon, qui a débuté sa préparation par un stage commando, on aborde cette saison comme un défi à relever, le maintien comme objectif final. Camille Comte, ex-adjoint de Florence Sauval, s’apprête à vivre sa 1ère saison comme coach principal.

Besançon 2012-2013

Les joueuses de l'ESBF auront beaucoup de défis à relever cette saison. 

“Quand les filles rentrent de vacances, tout est beau, tout est rose.
La préparation n’est pas forcément le moment le plus difficile de la saison. Tout se passe bien. Outre le travail athlétique, le handball, j’ai axé la préparation sur la cohésion de groupe. J’ai beaucoup insisté sur ce point car nous sommes une équipe qui aura beaucoup de défis à relever.

“J’ai insisté sur 2 notions. L’image et le challenge.
L’image, car les joueuses se doivent d’avoir un comportement irréprochable, professionnel. Sur le terrain, mais aussi en dehors, auprès des partenaires, des supporters. Elles représentent le club, c’est une responsabilité. Le challenge car il nous faut rester soudés si nous voulons être capables de soulever des montagnes. Le stage de cohésion militaire, organisé en début de préparation (25-27 juillet), s’inscrit complètement dans cette optique.

“Ce stage commando constitue une première dans l’histoire du club.
3 jours en immersion avec le 19è Régiment de Génie de Besançon. Un régiment emblématique, où le champion Alain Mimoun était soldat. Au programme de ce stage : parcours d’obstacles avec charges, descente en rappel à la Citadelle de Besançon, natation, “Run and Bike“, TIOR (Techniques d’interventions rapprochées, le TIOR est le sport de combat des armées), nuits en bivouac avec rations de survie.


“Entraide, cohésion, dépassement de soi…
L’idée, c’était que les joueuses prennent conscience, dès les premiers instants, que chaque match sera un défi cette saison. Dans la cohésion de groupe, nous avons gagné un temps précieux. J’ai tout de suite voulu orienter le travail en ce sens car le groupe a pas mal évolué cet été. Nous devions construire ensemble les nouvelles bases de notre identité, nos propres règles de fonctionnement. Cette initiative a été relayée par les médias, cela fait toujours plaisir quand on parle de l’ESBF et de la ville de Besançon. Le patrimoine militaire est important ici.


“Je n’aime pas le terme de ‘match amical‘
, je lui préfère celui de ‘match de préparation‘, ‘match de travail‘. Nous ne sommes pas encore prêts dans notre jeu/handball, il y a encore pas mal de boulot, mais c’était prévu comme cela. Au tournoi de Luxeuil-les-Bains, nous savions pourquoi nous y allions, les objectifs que nous nous sommes fixés étaient clairs pour tout le groupe. Ainsi nous n’avions pas d’objectif de score mais de travail.


“Le groupe était composé de 13 joueuses dont 5 professionnelles.
A ce moment-là de la préparation, il était intéressant de donner une chance aux moins expérimentées pour qu’elles puissent mieux appréhender le haut niveau pendant la saison. Je salue la capacité de mes joueuses à se centrer sur l’objectif demandé. Elles ont été réceptives par rapport à un travail précis. Durant ces 4 jours, 3 matches, nos plus jeunes ont engrangé de la confiance et gagné en expérience.


“Il nous a manqué 6 joueuses, et pas des moindres.
3 joueuses en compétition internationale (Catherine Gabriel, Sabrina Zazai, Alizée Frécon à l’Euro Juniors au Danemark 1er-11 août 2013, ndlr), Natalia Vasileuskaya, notre recrue biélorusse qui est arrivée 3 semaines après la reprise, Moniki Bancilon, notre recrue brésilienne qui arrive fin août et Laurence Brame, blessée. Nous n’aurons un groupe au complet qu’en mars avec le retour de Laurence à la compétition.

 Entente Sportive Besançon FémininCamille Comte était l’adjoint de Florence Sauval les 2 dernières saisons.

“En se sauvant dans les dernières secondes de notre dernier match Play-Downs, le recrutement s’en trouve forcément décalé. L’arrivée progressive de nos recrues n’est pas une surprise, notamment par rapport à l’obtention des visas. Je savais que je n’aurai pas tout le monde à la reprise. Cela influence forcément notre préparation mais le point positif est que cela m’a permis de donner du temps de jeu aux filles qui nous amèneront des rotations cette saison.


“Direction Metz, le Champion de France, pour la 1ère journée.
Il n’y a jamais de bon moment pour affronter les grosses équipes… Mais la 1ère journée, nous pouvons être sûrs qu’il n’y aura pas de relâchement comme il peut parfois y en avoir entre 2 matches de Coupe d’Europe. On s’attend donc à une entame difficile, à l’image notre championnat qui sera compliqué, nous le savons. Notre budget est ce qu’il est mais nous voulons montrer que nous sommes une équipe qui a du cœur et qui ne lâche rien. Je le répète, chaque match sera pour nous un défi à relever.


“Notre objectif, c’est de mettre quelqu’un derrière nous
à la fin de la saison régulière et à la fin de la saison tout court. Cela serait synonyme de maintien. Au terme de la saison régulière, nous voudrons aborder les Play-Downs avec des points. Terminer 9è de l’exercice 2013-2014, ce serait bien. 8è, très bien et ainsi de suite. La saison sera dure mais comptez sur nous pour que l’on se serre les coudes.


“C’est ma 1ère année en tant que coach principal.
Je l’aborde avec enthousiasme. Je suis jeune (30 ans), j’ai un groupe jeune. Je m’inscris dans la continuité du travail réalisé par Florence Sauval, dont j’étais l’adjoint les 2 dernières saisons. J’essaie également d’apporter ma ‘patte’ par rapport au groupe qui va progresser. Je veux que nous soyons solidaires et que nous arrivions à passer des caps ensemble. Je veux que mes joueuses aient pleinement conscience de ce que j’attends d’elles. La franchise est importante à mes yeux, je suis un entraîneur qui dit les choses. Un entraineur qui va accompagner les joueuses. Chacune d’entre elles aura sa chance et pourra montrer ce qu’elle sait faire. Elles ont toutes quelque chose à gagner.


Classement final 2012-2013 - 9ème
1er match – Dimanche 8 septembre (17h). Metz HB – ESBF

 

Transferts

Arrivées (avec clubs). Ewa PALIES (Noisy le Grand), Moniki BANCILON (Brest), Maria MUNOZ (Mios), Natallia VASILEUSKAYA (Gorodnichanka, BLR)
Départs (avec clubs). Jelena POPOVIC (Nantes), Audrey BRUNEAU (Fleury Loiret), Christelle MANGA (Fleury Loiret), Mirjana MILENKOVIC (CRO), Julie GODEL (Nantes), Alice LEVEQUE (UMB-B)

Fiche
ENTENTE SPORTIVE BESANÇON FEMININ
Création. 1992
Salle. Palais des Sports (Besançon)
Président. Bernard Rach
Entraîneur. Camille Comte
Site Internet. www.esbf.fr
Page Facebook. Esbf EsBesançonfémininehandball / Twitter @ESBF_Handball

Rendez-vous demain avec la présentation de Toulon St-Cyr, par Thierry Vincent.

Clubs
BesançonBrest Bretagne HandballCelles-sur-BelleChambrayCercle Dijon BourgogneFleury Loiret HandballIssy Paris HandMetz HandballNantes Loire Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballToulon Saint-Cyr Var Handball
  • Partenaires

     

    select carre noirsurblanc La Poste

     

    BEINSPORTS_BOLDED_White

     femmes de defis   FFHB_LOGO_H_FD_FC_Q