Brèves

Actualités

T + T -

E07LFH – Une soirée animée pour clôturer le marathon

03/10/2015

Avant la semaine de trêve internationale, les actrices de la LFH avaient un dernier effort à fournir avec la septième journée du championnat. Une soirée animée, rythmée par la victoire nette du Fleury Loiret contre Toulon, de la chute de Nîmes à Besançon, des victoires de Metz et Issy Paris qui tiennent la cadence, et du précieux succès à domicile de Nantes contre Dijon.

Stine Oftedal Issy Paris LFH

Une Stine Oftedal des grands soirs avec Issy Paris face à l'UBB-MB !

Fleury Loiret 33-25 Toulon 

Fleury n'a pas fait de quartier ce soir face à Toulon (33-25). Rapidement en tête, elles ont profité de grosses séquences défensives pour prendre le large. N'encaissant pas de but pendant les dix minutes avant le repos, elles pointaient avec 13 buts d'avance à la pause (19-6 à la 30'). Malgré le beau réveil de Sanne Van Olphen et d'Olivera Jurisic (6 buts chacune) côté toulonnais en seconde période, les Varoises n'ont jamais pu rattraper leur retard et se sont inclinées finalement sur le score de 33 à 25. La meilleure buteuse pour Fleury se nommé Alexandrina Barbosa (6 buts), qui confirme son excellent début de saison avec les Panthères. Les joueuses de Frédéric Bougeant confortent leur place de leader avec ce nouveau succès. 

Metz 26-25 Nice 

Cela aura été compliqué, mais Metz s'est imposé face à Nice pour conserver sa deuxième place au classement (26-25). Dans un match où l'écart entre les deux équipes n'aura pas dépassé deux buts, le suspens aura été à son comble aux Arènes. Les Lorraines menaient à la pause 12 à 11, notamment grâce à la belle performance d'Ana Gros, leur arrière droite slovène (9 buts), très efficace devant le but niçois. Mais grâce aux huit buts d'Alexandra Lacrabère, les Nicoises n'ont jamais abdiqué et étaient encore en mesure de l'emporter dans les dix dernières minutes. C'était avant que Xenia Smits, l'arrière gauche alsacienne, inscrive un dernier but pour donner la victoire aux siennes. Un succès dans la douleur qui permet au Metz HB de tenir la cadence infernale imposée par Fleury, et de rester bien installé sur le podium. Nice aura montré un visage séduisant, et est passé à deux doigts d'un exploit retentissant ! 

Besançon 24-22 Nîmes

Après être passé tout prêt de l’exploit à Issy Paris mercredi (défaite 27-26), Besançon tient son succès face à l’un des cadors du championnat. Dans une rencontre très accrochée, les protégées de Raphaëlle Tervel sont parvenues à prendre le dessus sur le HBC Nîmes, en faisant preuve d’une excellente gestion dans le money-time. Car rien n’a été évident ce soir pour les partenaires de Maria Nunez (4 buts), qui ont du puiser dans leurs réserves pour faire plier une formation gardoise déterminée à ne rien lâcher (10-8 à la 30’ puis 19-18 à la 50’). Mais les partenaires de Camille Ayglon (5 buts) se sont montrées trop approximatives dans leurs phases offensives, buttant sur une excellente Maria Munoz dans les buts bisontins (15 arrêts). Dans une excellente ambiance, l’ESBF s’impose au final sur le score de 24 à 22, et décroche son troisième succès de la saison. De son côté, Nîmes concède sa deuxième défaite de rang.

Nantes 27-24 Dijon

Les Nantaises ont bataillé, mais tiennent ce succès qui leur échappait depuis trois journées. Face à Dijon, la tâche n’a pas été simple, mais poussées par leur public, les joueuses de Jan Basny se sont transcendées pour l’emporter. Le début de match a pourtant été à l’avantage des Bourguignonnes qui menaient de trois buts après 10’ de jeu (4-7). Un avantage que les partenaires de Marie François (3 buts), ne sont pas parvenues à conserver. La faute à une Barbora Ranikova impériale sur sa ligne (14 arrêts), et à une décisive Esther Schop (5/6 aux tirs). En tête à la pause (15-12 à la 30’), les Ligériennes ont réussi à contenir la pression adverse, et ont réalisé un ultime break dans le money-time (27-24 à la 28’). Un retard que le CDB ne parviendra pas à combler, laissant les Nantaises signer leur troisième victoire en LFH (27-24). Revenues dans la partie dans le dernier quart d’heure, les Dijonnaises peuvent nourrir quelques regrets à l’issue de ce duel.

UBB-MB 28-32 Issy Paris

Diminué par les pépins physiques (Armelle Attingré et Coralie Lassource), Issy Paris n’a pas raté son déplacement en terres girondines. Portées par une Stine Oftedal des grands soirs (9 buts), les parisiennes ont fait la course en tête pendant l’intégralité de la rencontre, ne laissant que peu d’opportunités à leurs adversaires du soir. Après une première période maitrisée (12-18 à la 30’), les joueuses de Pablo Morel ont géré leur avantage pendant le second acte. L’UBB-MB a bien tenté de revenir dans la course, mais la réaction des protégées d’Emmanuel Mayonnade a été bien trop tardive. Menées 18-30 à la 50’, les coéquipières de Chloé Bulleux (10 buts), échouent au final à quatre longueurs d’Issy Paris, et concèdent un nouveau revers dans leur antre. Les Franciliennes réalisent de leur côté une belle opération, et confortent leur place sur le podium.

Clubs
BesançonBrest Bretagne HandballCelles-sur-BelleChambrayCercle Dijon BourgogneFleury Loiret HandballIssy Paris HandMetz HandballNantes Loire Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballToulon Saint-Cyr Var Handball
  • Partenaires

     

    select carre noirsurblanc La Poste

     

    BEINSPORTS_BOLDED_White

     femmes de defis   FFHB_LOGO_H_FD_FC_Q