Actualités

T + T -

EdF – Alicia Toublanc et Lucie Granier font la paire

05/12/2021

Au lendemain de la victoire de l'équipe de France contre l'Angola, Alicia Toublanc et Lucie Granier se sont présentées au point presse des Bleues avec le sourire. Détendues, les deux néophytes du clan tricolore ont joué leur première rencontre dans une grande compétition internationale, et elles l'ont fait avec réussite.

Toublanc Granier France

(photo : Bertrand Delhomme)

 

Au lendemain de la victoire de l'équipe de France contre l'Angola, Alicia Toublanc et Lucie Granier se sont présentées au point presse des Bleues avec le sourire. Détendues, les deux néophytes du clan tricolore ont joué leur première rencontre dans une grande compétition internationale, et elles l'ont fait avec réussite.

 

3/3 pour la Brestoise, 4/4 pour la Bisontine, les jeunes gauchères ont été sollicitées, impliquées dans le succès français, et ont parfaitement assumé leur rang sur l'aile droite. "Je suis contente de ce qu'elles ont produit" commentait Olivier Krumbholz avant de poursuivre "elles ont exprimé leurs qualités, elles étaient bien dans leur match et elles ont fait ce qu'elles savent faire. C'est important pour nous d'avoir des ailières très performantes dans notre système de jeu.". Un sélectionneur satisfait, et deux joueuses qui ont vécu pleinement leur première expérience dans un Mondial. "Il y avait un peu plus de pression que lors de ma première sélection, mais ça a vraiment été un moment fort. Une première dans un Mondial ce n'est pas rien ! On a vraiment été très bien entourées par les filles, et ça a facilité les choses" évoquait Alicia Toublanc. "Nous sommes toutes les deux dans le même bateau, et nous essayons de nous tirer vers le haut" ajoutait Lucie Granier. 

 

Granier France

(photo : Bertrand Delhomme)

 

Adversaires en club depuis plusieurs saisons, Alicia Toublanc (25 ans) et Lucie Granier (22 ans) ne se sont jamais croisées dans les sélections jeunes, et évoluent pour la première fois ensemble sous les couleurs de l'équipe de France. Une "collaboration" qui a débuté lors des matchs de préparation des Bleues, et qui se poursuit pendant ce Mondial en Espagne. Différentes dans le style, les deux joueuses se disent complémentaires, mais ont en commun une capacité à se projeter très rapidement vers l'avant sur les montées de balle, et affichent de belles réussites à la finition. "On travaille ensemble et on s'entraide dès que possible" disait la Brestoise, qui s'est construit une belle expérience ces dernières saisons avec le BBH. "Nous avons des amies en commun, mais c'est vrai que nous n'avions jamais eu l'occasion de jouer ensemble. Je suis contente (rires), elle a beaucoup d'expérience et elle peut beaucoup m'apporter dans ma progression." ajoutait la jeune Bisontine, qui ne s'attendait pas forcément à disputer un Mondial aussi tôt dans sa carrière, "En toute honnêteté je ne m'attendais pas à jouer cette compétition. Mais à partir du moment ou on m'a donné l'opportunité d'intégrer cette équipe et de prétendre à une place, j'ai tout fait pour y parvenir. J'ai laissé le maillot de Besançon en Espagne après notre dernier match de Coupe d'Europe avant la trêve, et je suis très heureuse de porter le maillot de l'équipe de France ici pour ce Mondial.". 

 

Toublanc France

(photo : Bertrand Delhomme)

 

Bien intégrées dans le collectif tricolore, les deux jeunes pensionnaires de la Ligue Butagaz Énergie sont armées pour briller dans cette compétition, et représentent la réussite de la formation des clubs du championnat de France. "Je suis contente de rendre fier mon club qui a grandement participé à ma formation et qui m'a permis d'arriver jusqu'ici. Je suis soutenue par mes coachs actuels, mes anciennes entraineuses, et je veux vraiment les remercier de m'avoir emmené jusqu'ici." confiait Lucie Granier, représentante bisontine au sein de l'équipe de France. De son côté, Alicia Toublanc fait partie du contingent brestois présent avec les Bleues (5 joueuses). "Cela facilite forcément l'intégration d'évoluer avec des partenaires de club, ça donne des repères". Face à la Slovénie, elle retrouvera Ana Gros, avec qui elle a évolué pendant trois saisons au BBH, "On l'a connait par coeur, mais elle aussi nous connait. Donc je ne sais pas si c'est un avantage, mais ça annonce un gros combat".

 

Opposée à la Slovénie, qui a surclassé le Monténégro lors de la première journée (18-28), l'équipe de France se prépare à une grosse opposition à Granollers, qui pourrait permettre aux Bleues de réaliser une bonne opération en cas de succès. "Le résultat contre l'Angola nous permet quasiment de valider notre qualification pour le tour principal, sauf catastrophe. La Slovénie est au complet, il y a une nouvelle dynamique dans cette équipe avec un nouveau sélectionneur. Nous sommes prévenues depuis notre défaite en 2017. C'est une équipe dangereuse avec des joueuses qui performent en Ligue des Champions. Nous avons les atouts pour les battre, et ça passera par une grosse défense, avec la volonté de faire douter leurs arrières. Nous n'avons pas pour habitude de faire briller les grandes joueuses." analysait Olivier Krumbholz. Le ton est donné, rendez-vous à 18h pour la deuxième rencontre des Bleues, à suivre sur TMC et beIN Sports. 

 

INFO-LBE-EURO-PROGRAMME 

Clubs
Entente Sportive Bisontine FéminineBourg de Péage Drôme HandballBrest Bretagne HandballHandball Club Celles-sur-BelleChambray Touraine HandballJDA Bourgogne Dijon HandFleury Loiret HandballMetz HandballMérignac HandballLes Neptunes de NantesOGC Nice Côte d’Azur HandballParis 92Handball Plan de CuquesToulon Métropole Var Handball