Actualités

T + T -

EHFEL – Fleury, Nantes et Paris connaissent leurs adversaires en European League

26/11/2020

La Fédération européenne de handball a réalisé ce jeudi à Vienne le tirage au sort de la phase de groupes de l'EHF European League, avec la présence de trois clubs de la Ligue Butagaz Énergie.

r1YExjWw

 

La Fédération européenne de handball a réalisé ce jeudi à Vienne le tirage au sort de la phase de groupes de l'EHF European League, avec la présence de trois clubs de la Ligue Butagaz Énergie. Fleury, Nantes et Paris sont fixés sur l'identité de leurs adversaires pour la suite de leur aventure sur la scène européenne, qui reprendra le weekend du 9/10 janvier. 

 

Le verdict est tombé pour Fleury, Nantes et Paris, qui connaissent leurs adversaires pour la phase de groupes de l'EHF European League. Les Parisiennes évolueront dans le groupe A avec Vaci (HON), Herning (DAN) et Zvezda (RUS), les Nantaises dans le groupe B avec Lada (RUS), Lublin (POL) et Kastamonou (TUR), et les Fleuryssoises dans le très relevé groupe D avec Siofok (HON), Braila (ROU) et Kuban (RUS). Découvrez ci-dessous les réactions de Raïssa Dapina (Fleury), de Marion Maubon (Nantes) et de Alice Mazens (Paris) suite à ce tirage au sort. 

Les réactions : 

Raïssa Dapina (Fleury) : Nous sommes tombées dans un groupe très relevé. Il y a Siofok, qui a remporté l’EHF Cup la saison dernière, et qui était censé jouer la Ligue des Champions cette année. Ça va être très difficile de jouer cette formation hongroise, qui peut s’appuyer sur des joueuses très expérimentées. Et puis Braila et Kuban sont des équipes expérimentées, habituées à évoluer sur la scène européenne, et ça annonce de grosses confrontations. Nous allons devoir recharger les batteries pendant la trêve, et nous préparer sérieusement, pour pouvoir tenir le gros rythme que nous allons avoir à la reprise. Ce n’est pas une période simple, mais c’est une belle expérience à vivre. Personnellement c’est ma première coupe d’Europe, et je suis très contente de pouvoir disputer cette phase de groupes en European League. Nous voulons aller le plus loin possible dans cette compétition, mais c’est discours de toutes les équipes qui se sont qualifiées pour ce tour principal. 

 

Marion Maubon (Nantes) : Nous allons avoir de beaux déplacements, mais pour avoir joué à Astrakhanochka avec Metz en Ligue des Champions, je suis contente de ne pas avoir cette équipe dans notre poule. Je pense que notre groupe est plutôt homogène, et il n’y a pas une équipe qui sur le papier se démarque. Ça promet des rencontres engagées, et personnellement je suis contente de ce tirage. Nous avons nos chances, mais pour passer, il va falloir faire des gros matchs à chaque fois. Si nous avons ce sentiment, les autres l’ont aussi. J’ai déjà affronté Lublin il a quelques années avec l’UMBB. Je sais que c’est une belle équipe, et je suis vraiment heureuse d’avoir cette équipe dans notre poule, car ça va faire plaisir à Adrianna Placzek de rejouer dans son pays. Notre premier objectif était de nous qualifier pour cette phase de groupes, mais clairement ce n’est pas suffisant. Il va falloir aller chercher notre qualification en 1/4 de finale. Nous avons encore du chemin à parcourir, il va falloir profiter de ce mois de décembre pour nous remettre en forme physiquement, et parvenir à élever notre niveau de jeu. 

 

Alice Mazens (Paris) : Je n’ai jamais joué contre les équipes de notre groupe, mais il y a un adversaire danois, comme au troisième tour, et l’expérience de Nadia Offendal, notre demi-centre, avait été précieuse dans la préparation de ce rendez-vous. Pour préparer Herning, nous allons pouvoir nous appuyer sur elle. Après il y a une équipe russe dans chaque groupe, et les déplacements en Russie ne sont jamais simples. Dans tous les cas, ce n’est jamais évident de jouer en Hongrie, ou en Russie, et il va falloir prendre des points à domicile. Nous allons devoir composer avec l’absence de Déborah Lassource, qui est notre capitaine, et qui occupe une place très importante dans le groupe et sur le terrain. Nous avons un groupe homogène et je pense que toutes les équipes se valent. Nous allons jouer cette compétition à fond, et nous allons avoir un mois de janvier très intense avec des matchs tous les trois jours. Notre groupe est jeune, et de toute manière, cette expérience sera positive pour notre équipe, qui va nous servir pour la suite. La jeunesse n’empêche pas l’ambition, et nous allons allons essayer de décrocher notre qualification en quart de finale. 

 

EnvpA2wXEAAjQxa

 

Clubs
Entente Sportive Bisontine FéminineBourg de Péage Drôme HandballBrest Bretagne HandballChambray Touraine HandballJDA Dijon HandFleury Loiret HandballMetz HandballMérignac HandballNantes Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballParis 92Handball Plan de CuquesSaint Amand Handball – Porte du HainautToulon Saint-Cyr Var Handball