Brèves

Actualités

T + T -

Euro 2018 – Allison Pineau : « Nous n’avons pas encore atteint notre objectif »

09/12/2018

Après deux jours de "break", l'équipe de France affronte la Suède aujourd'hui au Hall XXL de Nantes (15H), pour son deuxième match du tour principal de l'Euro 2018. Un duel important pour les partenaires d'Allison Pineau (Brest) qui pourraient réaliser un pas de plus vers la qualification pour le dernier carré en cas de succès.

FRANCE-Pineau-2

(photo : Bertrand Delhomme)

 

Après deux jours de "break", l'équipe de France affronte la Suède aujourd'hui au Hall XXL de Nantes (15H), pour son deuxième match du tour principal de l'Euro 2018. Un duel important pour les partenaires d'Allison Pineau (Brest) qui pourraient réaliser un pas de plus vers la qualification pour le dernier carré en cas de succès. Entretien avec la cadre tricolore. 

 

Comment avez-vous vécu le report du match contre la Suède ?  

Le match a été reporté, et nous nous sommes adaptées à cela. Nous sommes professionnelles, et au final, cela nous a donné un jour de plus pour récupérer et préparer ce rendez-vous. Nous étions préparées pour jouer la Suède samedi, et cela change forcément des choses. Ce report n'est pas un problème pour nous, et c'est je pense un avantage pour les Suédoises, qui semblaient fatiguées après leur défaite contre le Monténégro. 

 

La Suède se retrouve dos au mur avant de vous affronter. Peut on parler de contexte favorable ?  

Lorsque une équipe joue contre le pays hôte de la compétition, il y a toujours la volonté de rendre une bonne copie et de rentrer dans l'adversaire. Elles ne vont pas changer leur jeu en deux jours, mais au niveau de l'agressivité, il va y avoir beaucoup plus. Nous jouons à domicile, nous sommes championnes du Monde, et c'est normal que les autres veuillent nous poser des problèmes pour nous faire déjouer. 

 

Dans quel état d'esprit abordez-vous ce rendez-vous ? 

Le mot d'ordre est de rester très vigilantes. Nous sommes à l'abri de rien, et finalement l'équilibre tient parfois à un fil. On ne va pas les sous-estimer, bien au contraire, et nous allons nous mettre dans les meilleures dispositions pour faire un bon match et essayer de mettre autant d'engagement que lors de nos dernières prestations. 

 

Comment comptez-vous bloquer Isabelle Gulldén (Brest) et cette équipe suédoise ? 

Je ne vais pas donner les réponses (rires). Ce n'est pas la première année qu'elles va jouer contre nous, donc nous la connaissons très bien et c'est vrai que contre nous elle a eu du mal à briller. Nous lui avons toujours posé des problèmes, et on va continuer à faire la même chose, et j'espère que cela fonctionnera. Elle n'est pas la seule à jouer dans cette équipe. Il y a des rotations, et puis Jamina Roberts, qui à chaque fois se fait un malin plaisir de très bien jouer contre nous. Il y a des jeunes joueuses qui entourent les cadres, donc méfiance. 

 

Vous allez vous retrouver à tirer face à Filippa Idéhn, votre partenaire au Brest Bretagne. Comment appréhendez-vous ce face à face ? 

Avec Filippa ça va être le jeu du chat et de la souris : "je sais où je tir, mais je sais que tu sais...". Je sais qu'elle va m'attendre sur mes impacts préférentiels, mais ça ne veut pas dire que je ne vais pas tirer ailleurs... C'est un peu un poker / menteur, nous verrons bien. 

 

Les Suédoises sortent d'un match compliqué face au Monténégro, est-ce que cela vous a surpris ? 

Je pense que ce qui fait la différence depuis le début de l'Euro, ce sont les défenses, en tout cas pour nous c'est certain. Face au Monténégro elles ont été en difficulté dans ce secteur, et c'est ce qui les a exposé. Elles ont laissé les Monténégrines développer leur jeu, qui se sont très vite enflammées, et derrière c'est difficile d'éteindre le feu. Je n'étais pas forcément surprise de ce résultat. Le Monténégro a des joueuses redoutables si vous les laisser s'exprimer dans leurs secteurs de prédilection,. 

 

La France joue très bien depuis trois matchs. Peut on parler de match piège face à la Suède ? 

Il ne faut pas se croire arrivé. Nous n'avons pas encore atteint notre objectif dans cet Euro. Cela se construit jour après jour, et il faut prendre les matchs les uns après les autres. C'est le meilleur moyen de se protéger de cela. Nous avons toujours notre destin en main, et ce serait dommage que la tendance s'inverse. Nous sommes à l'abri de rien, et les gens ne se rendent pas compte que l'Euro et une compétition beaucoup plus difficile. Il peut y avoir des retournements de situation, nous avons eu cette expérience en 2010.

 

GROUPE I (Nantes)

EQUIPEPOINTSVNDDIFF
France42018
Russie42004
Serbie21014
Suède2102-2
Monténégro2102-4
Danemark2102-10
 
INFOS  EQUIPE RECEVANTE SCOREEQUIPE VISITEUSE 
06/12/2018 à 18h00Danemark23 29 France
06/12/2018 à 21h00Suède 28 30Montenegro
08/12/2018 à 15h00Suède France
08/12/2018 à 18h00Serbie Russie
10/12/2018 à 18h00Danemark Russie
10/12/2018 à 21h00Serbie Montenegro
12/12/2018 à 15h45Danemark Montenegro
12/12/2018 à 18h00Suède Russie
12/12/2018 à 21h00Serbie France
Clubs
Entente Sportive Bisontine FéminineBourg de Péage Drôme HandballBrest Bretagne HandballChambray Touraine HandballJDA Dijon HandFleury Loiret HandballMetz HandballNantes Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballParis 92HBC St Amand Les Eaux Porte Du HainautToulon Saint-Cyr Var Handball
  • Partenaires

     

    Logo_de_la_Française_des_jeux.svg laposte_blanc beIN_SPORTS_Logo_POSM_CMYK_2017 FFHB_LOGO_H_FD_FC_Q