Actualités

T + T -

Focus – Marion Limal, une nouvelle vie à cent à l’heure

24/05/2022

 Joueuse emblématique de la Ligue féminine de handball, Marion Limal a connu une belle carrière, avant de prendre sa retraite sportive en 2019 à l’issue d’une dernière saison sous les couleurs de Brest. Médaillée d’argent à deux reprises aux championnats du Monde avec l’équipe de France (2009 et 2011), passée par Besançon, Metz et Nîmes […]

Marion LIMAL during French women’s beach handball national team training session on June 17, 2021 in Bormes les Mimosas, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

 

Joueuse emblématique de la Ligue féminine de handball, Marion Limal a connu une belle carrière, avant de prendre sa retraite sportive en 2019 à l'issue d'une dernière saison sous les couleurs de Brest. Médaillée d’argent à deux reprises aux championnats du Monde avec l'équipe de France (2009 et 2011), passée par Besançon, Metz et Nîmes avant de s'installer en Bretagne pour y rejoindre l'ambitieux projet brestois en 2014, la Bourguignonne a connu une carrière animée, ponctuée par des hauts, mais aussi des moments difficiles, "J'ai eu la chance d'avoir une riche carrière. Malheureusement, j'ai eu une grosse blessure, et derrière je ne suis pas parvenue à retrouver mon meilleur niveau. J'ai eu des passages à vide dans certains clubs, mais j'ai toujours réussi à me relever. La dernière saison que j'ai pu vivre à Brest a été à l'image de ma carrière, avec des moments très forts, et d'autres très compliqués. Lorsque j'ai réalisé mon bilan de compétences, Véronique Barré m'a dit que le mot qui me caractérise le mieux est : résilience, et je pense que ça résume bien ma carrière.".  

 

À 32 ans et après une carrière riche et animée, Marion Limal décide de donner un nouveau tournant à sa vie. Une décision mûrement réfléchie, "Je savais avant ma dernière année de contrat que ce serait la dernière. J'avais prolongé en sachant que je n'allais pas beaucoup jouer, mais je voulais prendre un maximum de plaisir, et savourer tous les instants de cette dernière saison. Malgré une saison difficile pour le club, j'ai vécu cette dernière année très sereinement. J'ai joué pivot alors que je n'avais jamais joué à ce poste, les planètes se sont alignées pour moi et j'ai eu la chance de terminer ma carrière devant toute ma famille à Bercy en finale de la Coupe de France contre Metz. J'aurais pu continuer, mais il fallait que je parte de Brest, et nous avions comme projet de fonder une famille avec mon compagnon.". Sereine, Marion Limal a pu tourner la page d'une longue histoire au coeur du handball professionnel français, qui aura duré plus de quinze ans. Après avoir effectué son bilan de compétences, elle s'oriente vers un Master en Management au sein de l'EM Lyon Business School. "Je n'avais pas forcément une idée précise de ce que je voulais faire, parce qu'il y a pleins de choses qui m'intéressaient. Faire une formation dans le Management pouvait me permettre d'étoffer mes connaissances et mes compétences dans un domaine qui m'intéresse. Je n'avais jamais mis un pied dans l'entreprise pendant ma carrière sportive, et à travers mon bilan de compétences, j'ai eu l'occasion de réaliser des immersions en entreprise. Cela a été très enrichissant pour moi, et j'ai pu débuter ma formation à distance avec l'EM Lyon.". 

 

Marion Limal of Brest  during the women handball league match between Brest and Nice on 14 september 2016 in Brest, France

 

Rapidement engagée dans un processus de reconversion, Marion Limal a aussi donné naissance à une petite fille en mai 2020. La jeune maman va mener de front tous ses projets, avec l'envie et la détermination qui l'ont toujours caractérisée pendant sa carrière sportive. En parallèle de sa formation distancielle avec l'EM Lyon, l'ancienne internationale retrouve le chemin du petit ballon rond avec le Beach Handball dont elle a aussi été membre en équipe de France. "J'ai toujours eu en tête de ne pas lâcher le Beach Handball. C'est une discipline qui se développe en France, et j'ai eu la chance de participer aux premières aventures avec l'équipe de France sur les championnats d'Europe. Je ne voulais pas décrocher, et on m'a sollicité pour intervenir sur les stages, pour transmettre mon expérience. J'ai réalisé un premier regroupement avec les jeunes en 2020, et ça m'a beaucoup plu. L'été dernier j'ai pu suivre l'équipe de France féminine pendant tout leur parcours à l'Euro en Bulgarie.". Si une carrière d'entraîneuse en indoor n'était pas dans les plans de reconversion de Marion Limal, ces expériences dans le Beach Handball lui ont donné envie de s'investir dans cette discipline. "Je me rends compte de la chance que j'ai de pouvoir transmettre ce que j'ai pu vivre au Beach. Valérie Nicolas, qui est à la tête de l'équipe de France A, a dû partir l'été dernier à Tokyo pour commenter les Jeux Olympiques, et je devais me retrouver sur la feuille de match avec Jöelle Demouge. Sauf que sans diplôme fédéral c'est compliqué... Nous avons eu une dérogation exceptionnelle, mais en contrepartie, il était obligatoire de me lancer dans une formation d'entraîneuse pour pouvoir continuer à intervenir sur le Beach.". Un projet de plus pour Marion Limal, qui va se lancer dans cette aventure, accompagnée par la FFHandball et sa cellule Formation Insertion Reconversion et le club de Brest. "Le BBH recherchait quelqu'un en apprentissage pour un titre V, et les planètes se sont une nouvelle fois bien alignées. La problématique que j'ai pu rencontrer, c'est que je devais valider en parallèle mon Master à Lyon et il était difficile de tout gérer en même temps. J'ai donc reporté la validation de mon Master, et je me retrouve aujourd'hui en apprentissage au sein du club avec qui j'ai été joueuse professionnelle.". 

 

Limal-Brest

 

Une nouvelle trajectoire qui anime Marion Limal, qui a eu un réel coup de coeur pour le Beach Handball, et qui souhaite aujourd'hui contribuer à son développement en France. "Quand tu arrêtes ta carrière sportive, tu sais ce que tu vas perdre, mais tu ne sais pas forcément ce que tu vas trouver derrière. Je suis très heureuse de ma carrière, avec le Beach Handball qui m'a beaucoup aidé sur la fin. Je n'avais pas en tête de revenir dans le milieu du handball, et j'ai eu besoin de couper un peu. Mais aujourd'hui je suis contente d'être revenue dans un sport qui m'anime. C'est aussi très enrichissant de passer de l'autre côté, et continuer à apporter à ce sport, à mon club, c'est important pour moi.". 

 

L’Association des joueur(se)s professionnel(le)s de Handball (AJPH) et la Fédération française de handball (FFHandball) travaillent depuis 2018 conjointement pour favoriser l’après-carrière et la reconversion des joueuses et des joueurs sportif(s) et sportive(s) de haut niveau et professionnel(le)s à travers la mise en place d'une cellule Formation-Insertion-Reconversion ("jepenseamareconversion.fr"). Une initiative qui prouve une nouvelle fois que le handball est précurseur et très impliqué dans l'accompagnement de ses athlètes dans les problématiques liées à la reconversion, comme le souligne Marion Limal, "La Fédération m'a beaucoup aidée après ma carrière, notamment dans la prise en charge de ma formation. Laurent Frécon ne m'a jamais "abandonnée" tout au long de la fin de carrière. En ayant côtoyé des sportifs d'autres disciplines à l'EM Lyon, je mesure la chance que nous avons d'être aussi bien accompagnés dans le handball.".   

 

 

Clubs
Entente Sportive Bisontine FéminineBourg de Péage Drôme HandballBrest Bretagne HandballHandball Club Celles-sur-BelleChambray Touraine HandballJDA Bourgogne Dijon HandFleury Loiret HandballMetz HandballMérignac HandballLes Neptunes de NantesOGC Nice Côte d’Azur HandballParis 92Handball Plan de CuquesToulon Métropole Var Handball