Brèves

Actualités

T + T -

Fred Bougeant : “Jouer notre chance à fond“

01/03/2014

Dimanche 2 mars (18h), les Panthères de Fleury reçoivent le club russe du Zvezda Zvenigorod en ¼ de finale aller de Coupe des Coupes. Une rencontre de prestige, abordée avec envie par les coéquipières de Gnonsiane Niombla, qui espèrent déjà renouer avec la victoire. Interview d’avant-match avec le coach, Frédéric Bougeant.

Fred Bougeant Europe LFH

Fred Bougeant au milieu de “ses“ Panthères.  

Frédéric Bougeant, avez-vous évacué la défaite en finale de Coupe de la Ligue ?

Aujourd’hui (vendredi) on peut dire que l'on a complètement évacué la Coupe de la Ligue. Notre ambition, c’était de bien y figurer. Nous avons fait les 3 jours de compétition, le 1er objectif a été validé. Ensuite, si on joue la finale, bien sûr que c’est pour la gagner, mais dimanche, nous ne faisons pas suffisamment un bon match pour pouvoir s’imposer face à Metz, en plus à Metz. 

On a eu un peu mal à la tête les 2-3 jours qui ont suivi. On s’est laissé lundi, mardi, mercredi pour se régénérer, se vider un peu la tête et maintenant c’est reparti. Nous nous sommes biens remis dans le rythme et depuis jeudi, vendredi, on est vraiment en mode Coupe d’Europe.

Après 20 victoires consécutives, en matches officiels, est-ce que cela fait “bizarre“ de perdre ?

Si l’on compte le match au Havre (26-34, 30 décembre, match de gala/amical à Lisieux, ndlr), cela fait 21 victoires de suite. Ça fait plaisir, c’est bien, mais quelque part, c’est un peu irréel. Et là d'une certaine façon, nous sommes un peu retombés dans la réalité.

C’est ce que j’ai dit à mes joueuses. La vie, c’est gagner, mais aussi perdre. Notre vie est faite de victoires, de défaites, de moments pour rebondir, se remettre en questions. Cela ne fait jamais plaisir de perdre mais avec un peu de recul, il n’y a rien de déshonorant, de choquant, que de perdre chez l’organisateur de la Coupe de la Ligue, Metz.

Toutes les séries ont une fin, on est simplement retombés dans la réalité. Mais toute l’équipe, tous ensemble, on a envie d’avancer encore et de rebondir.

Houette Manon Fleury Europe

Manon Houette, actuelle meilleure buteuse de Fleury Loiret, veut continuer à aller de l'avant. 

Votre adversaire en ¼ de finale de Coupe des Coupes est le Zvezda Zvenigorod. Quelle a été votre 1ère réaction au moment du tirage ?

Depuis le début de notre aventure européenne cette saison, on savait que cette Coupe était particulièrement relevée. Entre les équipes qui ont participé au tournoi préliminaire de Ligue des Champions, les équipes qui étaient en Ligue des Champions, reversées après le 1er tour, cela fait une vingtaine d’équipes de haut niveau. C’est une très grosse Coupe d’Europe.

Donc on sait qu’en ¼ de finale, il reste 8 équipes et donc ce sera forcément des matches de très haut niveau.

Que vous inspire le Zvezda Zvenigorod ?

Sur le papier, il y a un déséquilibre par rapport au vécu en Coupe d’Europe, au palmarès, entre le Zvezda et nous. Mais on jouera notre chance à fond, et on n’est pas là à se dire : “Elles ont éliminées Metz, donc ça risque d’être difficile pour nous“. On reste sur notre mode de fonctionnement : on se concentre avant tout sur nous, on essaie de faire notre petit bonhomme de chemin, sans s'occuper des autres. 

Nous allons déjà voir ce qu’il en est dimanche, voir ce dont on est capable sur ce match aller. Et il fera jour une semaine plus tard pour voir si la porte est toujours ouverte pour poursuivre l’aventure. Chaque chose en son temps. Après, on a conscience que sur les grands matches, on sera obligés d’avoir un peu de chance, de réussite, qui nous a fuis dimanche dernier.

Comment abordez-vous ce ¼ de finale aller ?

Avec beaucoup d’envie, de détermination. On veut tout donner, pour continuer à vivre des émotions, et aussi devant notre public (Fleury Loiret est invaincu à domicile depuis 1,5 ans, ndlr). On joue un adversaire qui a plus de vécu que nous. Elles ont beaucoup de joueuses internationales, mais nous aussi, nous en avons.

On veut continuer à grandir ensemble. Après 21 victoires, ce n’est pas une défaite, dimanche dernier, qui doit venir tout remettre en cause. J’aime la façon dont mon groupe travaille et vit ensemble. On travaille bien, on a un bon équilibre dans la façon de travailler. Je ne suis pas un entraineur stressé. Et je pense que nous avons encore une belle marge de progression. Ionela Stanca est arrivée il y a à peine un an, Marta Mangué, pas beaucoup plus. Nous avons aussi une génération de jeunes françaises qui a montré beaucoup de caractère ces derniers temps, c'est positif pour la suite. 

Avez-vous regardé les 1/8è du Zvezda face à Metz, sur Internet ou à la télévision ?

Oui, on avait un œil dessus, mais on jouait nous aussi en même temps. Derrière, on a récupéré pas mal de vidéos de cette équipe, pour nous en donner une idée plus précise. Jeudi, on a fait une grosse séance vidéo jeudi avec les joueuses.

Fleury Loiret Europe LFHLa gardienne Darly Zoqbi de Paula brillera-t-elle à nouveau ce dimanche ?

Quelle est la principale force/danger du Zvezda, selon vous ?

Elles ont un niveau de performance qui ne descend jamais trop bas, même lorsqu’elles sont en difficulté. Quand les équipes françaises peuvent faire le yoyo et alterner des moments de génie avec du moins bon, les équipes russes ont un niveau de performance minimal assez intéressant, qui ne descend jamais très bas. 

Vous avez beaucoup voyagé en Europe. Est-ce que Zvenigorod sera votre plus long déplacement (+ de 2 500 kms) ?

Je ne sais pas, je suis aussi allé tout au bout de la Turquie, à Rostov-Don également, qui était un long déplacement. On va traverser l’Europe, et il faut aussi prendre en compte le décalage horaire et le fait que l’on jouera à 14h, ce qui change la donne. On va s’entraîner beaucoup à l’heure du midi, à 12h30 pour prendre nos repères en termes d’horaires. 

Je ne me fais pas trop se souci pour cela, les joueuses sont professionnelles, elles doivent pouvoir s’adapter. On partira le vendredi pour jouer le dimanche en Russie. Et puis le 12 mars, à Paris-Coubertin, nous jouerons à 14h30 face à Issy Paris (J15).

Vous êtes encore engagé sur 3 tableaux (Coupe d’Europe, Coupe de France, Championnat), avez-vous une priorité en termes d’objectif ?

On veut continuer de tout jouer à fond. On aurait pu faire des choix, comme en Coupe de la Ligue, faire l’impasse sur une compétition, mais ce n’est pas notre mode de fonctionnement. On se dit que  tous les matches que l’on dispute, ils nous servent à grandir. Que ce soit un match face à une équipe de bas de tableau, de haut de tableau, où lorsque l'on joue tous les 3 jours, il y a toujours quelque chose à apprendre et une bonne raison d’être à 100%. 

Suivez le 1/4 de finale aller de Coupe des Coupes sur le Live LFH (rubrique Lives LFH sur ce site).

Clubs
BesançonBrest Bretagne HandballCelles-sur-BelleChambrayCercle Dijon BourgogneFleury Loiret HandballIssy Paris HandMetz HandballNantes Loire Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballToulon Saint-Cyr Var Handball
  • Partenaires

     

    select carre noirsurblanc La Poste

     

    BEINSPORTS_BOLDED_White

     femmes de defis   FFHB_LOGO_H_FD_FC_Q