Brèves

Actualités

T + T -

Coupe d’Europe. 2 clubs français en finale

15/04/2013

Deux clubs de LFH, Issy Paris et Metz, disputeront une finale de Coupe d’Europe au mois de mai prochain ! Une grande première en handball féminin, mais aussi pour chacun des 2 clubs qui s’apprêtent à disputer la 1ère finale européenne de leur histoire.

 

salut_01_Pillaud-2Metz et Issy Paris, ici lors de la 1ère journée de LFH, en septembre dernier, disputeront une finale de Coupe d'Europe, en mai prochain. 

 

Si le plus beau reste, on l’espère, à venir, Lionnes et Dragonnes ont su livrer un combat héroïque en ½ finale. Alors, avant de se projeter vers la finale, ou plutôt les finales, un petit détour s'impose en Russie et en Roumanie, où la qualification a respectivement été acquise par Issy Paris et Metz.

 

Rostov 19-20 Issy Paris (Coupe des Coupes)

Victorieuses d’un petit but à l’aller (23-22), il fallait un véritable exploit des Lionnes pour espérer décrocher à l’autre bout de l’Europe la qualification en finale. Face aux coéquipières de Mariama Signaté, une solide équipe de Rostov qualifiée en finale du Championnat de Russie (face au Dinamo Volgograd de Mayssa Pessoa, ancienne gardienne d’IPH). Samedi 13 avril, la ½ finale retour allait se disputer devant 3 000 spectateurs.

La capitaine Angélique Spincer blessée mais tout de même présente en Russie, Arnaud Gandais devait aligner un effectif de 12 joueuses, contre 16 pour Rostov. Autant dire que les Francilennes ne partaient pas favorites.

Mais c’était sans compter sur la force de caractère des Lionnes, incroyables de courage dans le Nord-Caucase. Cette ½ finale retour allait être serrée de bout en bout. Les Lionnes, imperturbables, ne se laissent pas impressionner par la chaude ambiance de la salle russe. D’entrée de jeu et durant toute la partie, elles imposent leur agressivité en défense. 0-0 après 5 minutes. D’entrée de jeu également, les Russes décident de prendre l’internationale française Mariama Signaté en stricte, auteure de 6 buts sur 9 à l’aller. 0-0 après 5 minutes de jeu, 3-3 après 13 minutes, avant que les Lionnes ne parviennent à prendre un léger avantage (5-7, 20è) grâce à Charlotte Mordal. 10-10 à la pause, le rythme est intense, les Russes ne lâcheront rien… Les Lionnes non plus.

En 2nde période, la rencontre est aussi serrée (15-15, 45’), intense en terme d’engagement physique. Mais à ce jeu-là, les Lionnes d’IPH affichent une détermination à la hauteur de l’événement. 15-17 à la 50è, 16-19 à la 55è pour Issy Paris grâce à une interception de Karolina Gardoni et aux 2 buts consécutifs de Signaté, laissée un peu tranquille par la défense russe qui s'était réalignée. De nouveau en supériorité numérique (5 exclusions pour IPH sur le match contre 3 pour les russes), Rostov parvient à revenir à un but à 1min 30 de la fin... Mais les Lionnes, si près d’un exploit historique, gèrent impeccablement leur fin de match avec un dernier arrêt d’Armelle Attingré (19-20, fin du match) !

Issy Paris Hand, qui n’avait jamais dépassé le stade des ¼ de finale d’une compétition européenne (2009), disputera pour la 1ère fois de son histoire une finale de Coupe d’Europe. Les Lionnes affronteront les Autrichiennes de Hypo Niederösterreich, victorieuses des Allemandes de Thüringer (32-32, 24-22) dans l’autre ½ finale. Hypo Nö est l'un des clubs titrés d'Europe. En effet, déjà vainqueur de 8 Ligues des Champions (sur 13 finales disputées), le club autrichien était qualifié cette saison en C1, avant d'être reversé en Coupe des Coupes.

Les Lionnes d'Issy Paris, qui devront à nouveau créer l'exploit, recevront à l'aller (4-5 mai) avant d'aller défier les Autrichiennes sur leur terrain (11-12 mai).

 

64891_526594640712780_267660682_nKarolina Gardoni, meilleure buteuse pour Issy Paris, à l'aller comme au retour. 

 

Tout juste de retour en France, Karolina Gardoni nous confie ses impressions

“On était vraiment déterminé car on savait qu’on pouvait le faire. On avait cerné leurs points forts/faibles, on a vraiment bien préparé le match tactiquement. Et on s’était démontrées à nous-mêmes que l'on pouvait les malmener. Après, c'est sûr que le voyage a été assez éprouvant et les organismes n’étaient pas encore au point le matin du match…

Mais une fois sur le terrain, l’ambiance digne d’un match de boxe (musique, speaker, film projeté dans la salle…) nous a transcendées ! Et le combat a vraiment eu lieu (sourires). On a tenu bon pendant une heure, malgré notre petit collectif et elles ont craqué en premier. Il n’y a pas eu de moment creux comme nous en connaissons d’habitude, et qui nous fait défaut.

Après le coup de sifflet final, c’est un vrai moment de bonheur intense et de soulagement, que le travail paye vraiment. Et ce moment est d’autant plus savoureux car il est collectif ! Je crois qu’on ne réalise pas encore. En rentrant à l’hôtel notre premier réflexe fut de regarder le match de la 2nde 1/2 finale pour connaitre au plus vite notre futur adversaire… Hypo ! C’est un peu l’équipe du Brésil… (sourires) C’est très relevé comme équipe, mais en même temps, c’est une finale !

On a savouré avec modération car on a déjà en tête notre quart de finale des play-offs de mercredi, on n’a pas beaucoup de temps pour récupérer et préparer ce match très important !“

 

Statistiques. IPH : Attingré, Gadelha, Gardoni (5), Mordal (3), Signaté (3), Kpozé (2), Briemant (2), Goudjo (2),Toskovic (2), N'Gouan (1) / Rostov : Barjaktarovic, Gabisova, Shymkute (7), Bobrovnikova (4), Petrova (2), Sen (2), Tsvirinko (2), Yartseva (2), Slivinskaya, Lavrenyuk, Zhitlova, Svitanko, Artamonova, Garbuz, Djokic, Shybanova.

 

72173_527365147302396_100779182_nLes Dragonnes ont dominé Zalau de 24 buts sur la double confrontation en 1/2 finale. 

 

Zalau 21-26 Metz (Coupe EHF)

Avec 19 buts d’avance (34-15 à l’aller), c’est dans leurs Arènes, lors du match aller, que les Dragonnes avaient créé l’exploit. Mais en Roumanie, ce dimanche 14 avril, elles se sont à nouveau imposées, sans jamais laisser espérer leurs adversaires de Zalau. Les Jaune et Bleu valident leur qualification pour une finale, là aussi la 1ère dans l’histoire du club français le plus titré au niveau national.

Devant près de 1 500 spectateurs, dont une petite cinquantaine, des supporters de Metz ayant fait le déplacement, les Dragonnes ont mené la rencontre de bout en bout, le plus grand écart du match étant atteint à la 35è minute (9-16). Les 2 gardiennes, Gervaise Pierson (11/24) puis Laura Glauser (10/18) répondaient présentes et Sandor Rac eut même le luxe de faire tourner son effectif, permettant aux jeunes Grace Zaadi (19 ans) et Roseline Ngo Leyi (19 ans) de participer à la fête. Cette dernière inscrivant même son 1er but en ½ finale de Coupe d’Europe. Un souvenir qui devrait rester gravé. L’internationale hollandaise Ailly Luciano s’est montrée particulièrement inspirée sur son côté droit, inscrivant 7 buts (7/9).

En finale, les Dragonnes de Metz défieront Holstebro, actuel 2è du championnat danois. Comme Issy Paris, Metz aura l’avantage de recevoir au retour aux Arènes, les 11-12 mai prochains.

 

Retrouvez l'interview de Nina Kanto sur le site des Femmes de Defis, ou en cliquant directement ICI

 

Statistiques. Metz HB : Pierson, Glauser, Prudhomme (1), Kanto (2), Zaadi, Baudouin (3), Piéjo, Broch (3), Andryushina (3), Pidpalova (1), Ognjenovic (1), Gonzalez Ortega (1), Luciano (7), Liscevic (3), Ngo Leyi (1) / Zalau : Roman, Muresean, Rob, Badita, Trif (1), Czeczi (4), Pintea (1), Varga (5), Szucs (6), Tanasie, Bese (1), Pera (1), Somoi, Turcas (3)

 

Clubs
BesançonBrest Bretagne HandballCelles-sur-BelleChambrayCercle Dijon BourgogneFleury Loiret HandballIssy Paris HandMetz HandballNantes Loire Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballToulon Saint-Cyr Var Handball
  • Partenaires

     

    select carre noirsurblanc La Poste

     

    BEINSPORTS_BOLDED_White

     femmes de defis   FFHB_LOGO_H_FD_FC_Q