Actualités

T + T -

ITW (LBE) – Grégory Capelle : « Redorer le blason marseillais »

26/04/2020

Entretien avec Grégory Capelle, le technicien du HBPC, qui revient sur la saison écoulée, et se projette vers celle à venir au plus haut niveau.

capelle-plan-de-cuques

(photo : Mastto / Plan de Cuques)

 

13 ans après sa première expérience en D1 (2006-2007), Plan de Cuques se prépare à retrouver l'élite la saison prochaine. Le club provençal a réalisé un exercice 2019-2020 maitrisé jusqu'à l'arrêt du championnat de D2F, et a gagné le droit d'évoluer en Ligue Butagaz Energie, pour le plus grand bonheur de tous les acteurs du club du bassin marseillais, qui évoluait encore en N1F il y a quatre ans. Entretien avec Grégory Capelle, le technicien du HBPC, qui revient sur la saison écoulée, et se projette vers celle à venir au plus haut niveau. 

 

"Redorer le blason marseillais"

Nous travaillons depuis plusieurs saisons pour pouvoir retrouver l'élite. Je n'étais pas encore à Plan de Cuques quand le club avait vécu sa saison en D1 avant de redescendre, mais le désir de retrouver le plus haut niveau était vraiment présent chez les dirigeants. Je suis arrivé au cours de la saison 2014-2015 alors que le club évoluait en Nationale 1, et avait l'ambition de reconstruire une équipe pour revenir au moins en D2F, avec la volonté de redorer le blason marseillais. A la fin de ma première saison complète nous sommes parvenus à monter, et nous avons poursuivi progressivement la construction de notre projet. Nous avons Toulon St-Cyr qui est situé à proximité de nous, et c'est vrai que nous avons joué de nombreux matchs amicaux contre le club varois ces dernières années, qui nous ont permis de nous jauger face à une équipe de la Ligue Butagaz Energie. Nous nous sommes appuyés sur le cahier des charges des clubs VAP pour poursuivre notre structuration, et pouvoir prétendre à l'élite. Le sportif est peut être allé un peu plus vite que la structuration globale, mais nos résultats ont permis de réveiller les institutions qui nous suivent aujourd'hui et nous soutiennent. 

"Construire un projet de jeu qui nous correspond dans le Sud"

Nous avons eu la volonté de construire un projet de jeu qui nous correspond dans le Sud, avec beaucoup de vitesse, de jeu rapide. Nous avons bâti notre collectif avec des joueuses qui correspondent à ce style de jeu, des filles qui pour la plupart sont originaires de la région, qui sont passées par le Pôle Espoir de Marseille, qui ont été obligées de partir un peu en "exil" pendant leur carrière. Plan de Cuques a toujours été un club formateur, beaucoup de joueuses sont passées par notre structure, et c'était une vraie volonté de faire venir des filles de la Région. Manon Grimaud, Samantha Priou, Aurélie Goubel... elles représentent un peu le vivier que nous avons depuis la N1. 

"Quand tout le monde avance dans le même sens..."

Cette saison pour préparer notre montée en LFH, nous avons fait venir des joueuses expérimentées, pour faire la bascule et stabiliser le collectif. Elisabeth Chavez en est la parfaite illustration, et son apport a été très important pour nous. Les joueuses ont vraiment cette volonté de faire passer l'intérêt collectif avant leur propre intérêt, et c'est ce qui a fait notre force. Quand tout le monde avance dans le même sens, c'est plus facile de gagner les matchs. Nous avons su répondre présent sur les matchs importants, notamment contre Celles sur Belle. 

"Nous avons beaucoup travaillé sur le plan physique et tactique pour réduire cet écart"

Ces dernières saisons nous avons été habitués à gagner beaucoup de matchs, et la saison prochaine, à priori, nous allons plus perdre que gagner. Notre capacité à bien gérer cela sera très importante. Je pense qu'aujourd'hui nous sommes de niveau égal avec Mérignac et St Amand les Eaux, on peut voir que nous réduisons l'écart avec des équipes comme Toulon St-Cyr, Nice... à travers les matchs de Coupe de France, les matchs amicaux que nous avons disputé contre ces formations. Nous avons beaucoup travaillé sur le plan physique et tactique pour réduire cet écart, et il faudra être capable de gagner les matchs importants la saison prochaine, et parvenir à nous dépasser sur un ou deux gros matchs, pour aller chercher notre maintien. 

"Des joueuses recrutées pour renforcer notre secteur défensif"

Nous allons avoir trois recrues pour la saison prochaine. Des joueuses recrutées pour renforcer notre secteur défensif. Nous avons l'habitude de marquer beaucoup de buts, et pour répondre aux exigences de la Ligue Butagaz Energie, nous savons qu'il va falloir stabiliser notre défense.

"Nous aurions aimé jouer une finale..."

Nous sommes forcément déçus, car nous aurions aimé jouer une finale pour décrocher un titre, et concrétiser nos deux deux belles dernières saisons en D2F. Nous n'étions pas passés loin l'année dernière, nous avions eu du mal à terminer la saison avec beaucoup de blessées et de fatigue. Nous avions fait une gestion différente cette saison pour préserver les joueuses jusqu'aux phases finales, et c'est sur qu'il y a une certaine frustration. Mais notre objectif était de monter en D1, et nous y sommes parvenus. Nous avons joué nos finales contre Celles sur Belle lors de la phase régulière, et nous sommes tous très contents de cette montée. Nous sommes maintenant impatients de retrouver nos supporters pour faire un peu la fête... Cette montée vient aussi récompenser tous les travailleurs de l'ombre, qui donnent beaucoup pour le club depuis 4-5 ans. 

 

L'entretien de Florence Sauval (St Amand les Eaux)

LBE-CITATION-SAUVAL

Clubs
Entente Sportive Bisontine FéminineBourg de Péage Drôme HandballBrest Bretagne HandballChambray Touraine HandballJDA Dijon HandFleury Loiret HandballMetz HandballMérignac HandballNantes Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballHANDBALL PLAN DE CUQUESParis 92HBC St Amand Les Eaux Porte Du HainautToulon Saint-Cyr Var Handball
  • Partenaires

     

    LOGO_BTZ_GAZELEC_OK-01ANS_LOGO_REF_RVBLogo_de_la_Française_des_jeux.svglogolp_q_cslogo-selectSEFFFHB_LOGO_V_FD_BL_Q