Actualités

T + T -

ITW – Pauline Coatanea : « L’une des meilleures saisons de l’histoire du club »

01/02/2017

Capitaine du NLA HB à tout juste 23 ans, Pauline Coatanea réalise une saison pleine en championnat et en Coupe EHF, à l'image du club ligérien, qui enchaine les grosses performances depuis plusieurs semaines. Si elle quittera la Loire pour rejoindre le Brest Bretagne la saison prochaine, l'ailière droite nantaise reste pleinement impliquée dans le projet nantais. Entretien avant le choc de ce soir face à Issy Paris dans le cadre de la 12e journée de LFH.

Coatanea-Nantes-2

Pauline Coatanea (ailière droite de Nantes) : 

Vous restez sur deux matchs nuls face à Metz en championnat, et au Randers HK en Coupe EHF. Quel bilan tirez-vous ce cette semaine animée ? 

Nous avions gagné de six buts à domicile au match aller, et nous avons abordé cette rencontre pour la gagner. L’objectif était la victoire, après nous savions qu’un nul ferait aussi nos affaires. Au final nous sommes contentes d’avoir ramené ce point du Danemark, il y a moins de déception que face à Metz. Il y avait la difficulté d’enchainer ces deux gros matchs en quatre jours, et nous avions laissé beaucoup d’énergie sur le duel face aux Messines. En plus de cela, jouer à 14H un dimanche, nous ne sommes pas vraiment habituées à cela, et cela c’est ressenti physiquement. Nous sommes toujours en tête de notre groupe, et sauf catastrophe nous sommes dans de bonnes dispositions pour décrocher notre place pour les phases finales. 

 

Vous êtes montées en puissance depuis le début de la saison, en faisant face à un calendrier chargé entre les compétitions nationales et la Coupe EHF. Quel regard portez-vous sur cette évolution ? 

L’avantage de jouer tous les trois jours, c’est que notre projet de jeu est bien en place, il y a des affinités entre les joueuses sur le terrain, et cela est bénéfique dans nos performances. Si on compare à une équipe qui ne dispute pas de Coupe d’Europe, nous avons eu deux fois plus de matchs, et même si il y a de la fatigue, nous nous retrouvons plus naturellement dans le jeu, nous avons progressé dans la gestion de nos matchs. A la différence du début de la saison, nous sommes capables de gérer les moments difficiles, face à des équipes comme Metz. Même si il y a de la déception par rapport à ce nul contre les Messines, il y a de la fierté d’avoir tenu tête à une équipe de ce calibre. 

 

Votre série d’invincibilité est incroyable… 

Au début de la saison, lorsque nous étions en difficulté, on se demandait qui allait tirer le groupe vers le haut… Aujourd’hui nous avons gagné en confiance, et quelques soient les rotations effectuées, nous parvenons à gérer nos temps faibles. Nous avons gagné en confiance, en maturité avec toutes ces victoires. Nous sommes parvenues à faire douter de grosses équipes comme Metz, et puis notre parcours en coupe d’Europe est quand même fabuleux. Nous ne nous attendions pas à cela, et nous sommes toujours un peu sur notre nuage. 

 

Nouveau choc au programme ce mercredi contre Issy Paris dans le cadre de la J12. Comment abordez-vous ce rendez-vous ? 

Issy Paris et notre concurrent direct pour une place sur le podium en LFH. Avec la saison que nous réalisons, nous voulons aller chercher une place dans le Top 3, et nous savons qu’il va falloir nous battre contre Issy Paris. Nous n’avons qu’un point de retard sur elles, et en cas de succès nous passerons devant. Ce serait une belle opération, et c’est vraiment un match important. Elles ont un peu plus de fraicheur, mais nous sommes sur une très bonne dynamique. Issy reste sur une défaite à Dijon, et je pense qu’il va y avoir un coup à jouer. Nous sommes forcément un peu revanchardes du match aller chez elles, et nous avons à coeur de l’emporter devant notre public. 

A lire aussi : la présentation du match

 

Vous vous imposez comme l’une des meilleures attaques du championnat et en Coupe EHF. C’est aujourd’hui ce secteur qui fait la réussite du NLA HB ? 

Nous marquons beaucoup de buts, notamment en coupe d’Europe. Nous sommes dangereuses à tous les postes, et c’est une force c’est certain. Sur le poste d’arrière gauche, la complémentarité entre Jovana Stoiljkovic et Malin Holta fait vraiment mal à nos adversaires. Lorsque l’une des deux est un peu moins en forme, c’est l’autre qui tient la baraque… Nous avons aussi un bon duo de gardiennes, qui nous permet de nous projeter plus facilement vers l’avant. Nous marquons cette saison beaucoup plus de buts sur contre-attaque, et forcément notre jeu offensif est accès sur tous les postes. Le danger vient de partout, et c’est une vraie force. 

 

Il y a un vrai engouement à Nantes autour de vos performances. Quel est votre sentiment par rapport à cela ? 

Nous effectuons je pense l’une des meilleures saisons de l’histoire du club. Entrevoir les 1/4 de finale de la Coupe EHF, c’est quelque chose d’énorme. Le club existe au niveau européen, et c’est une très bonne chose pour l’image du NLA HB. Je suis ici depuis la D2F, et je suis très heureuse de la progression du club. J’espère qu’on va gagner quelque chose… En Coupe de France on espère faire un beau parcours, et en championnat nous voulons décrocher une nouvelle qualification en Coupe d’Europe pour la saison à venir. Il y a beaucoup de concurrence à Nantes entre les sports collectifs de haut niveau, et cette saison nous prenons plus d’importance. La coupe d’Europe est donc importante pour faire perdurer cela. Il y a un vrai engouement pour la handball ici, et si on peut garder l’Europe, ce sera bénéfique pour le développement du club. 

La fiche de Pauline Coatanea

Le programme : 

E12-MFH

Clubs
Entente Sportive Bisontine FéminineBourg de Péage Drôme HandballBrest Bretagne HandballHandball Club Celles-sur-BelleChambray Touraine HandballJDA Dijon HandFleury Loiret HandballMetz HandballMérignac HandballLes Neptunes de NantesOGC Nice Côte d’Azur HandballParis 92Handball Plan de CuquesToulon Métropole Var Handball