Actualités

T + T -

ITW – Philippe Carrara : « Être à la hauteur de ce beau challenge ! »

28/08/2019

Relégué en 2008 en D2F, le Mérignac se prépare à faire son grand retour au sein de l'élite, onze ans après. Champion de France de D2F, le promu débarque en Ligue Butagaz Energie avec beaucoup d'humilité, et surtout avec une détermination énorme pour aller chercher son maintien à l'issue de l'exercice 2019-2020.

Photo-Equipe-MHB

 

Relégué en 2008 en D2F, le Mérignac Handball se prépare à faire son grand retour au sein de l'élite, onze ans après. Champion de France de D2F, le promu débarque en Ligue Butagaz Energie avec beaucoup d'humilité, et surtout avec une détermination énorme pour aller chercher son maintien à l'issue de l'exercice 2019-2020. Ce soir, les joueuses de Philippe Carrara - qui ont a les commandes de l'équipe cet été - se déplacent sur le parquet de l'OGC Nice. Une entrée en matière complexe pour les Girondines, qui vont donner le maximum pour tenter de bousculer la hiérarchie face aux vice-championnes de France. Entretien avec le technicien du MHB. 

Philippe Carrara (entraîneur de Mérignac) : 

Comment s’est déroulée la préparation, qui a marqué vos débuts à la tête du Mérignac Handball ? 

La préparation s’est bien déroulée, avec l’intégration de sept nouvelles joueuses. Une intégration progressive dans un groupe qui avait déjà un vécu commun. Nous avons eu des blessées et il a fallu composer avec ça aussi, et puis la grossesse d’Audrey Deroin qui est une joueuse majeure de notre équipe et qui va nous manquer dans le début de saison. Nous allons avoir un début de saison intense, et nous avons organisé notre préparation pour essayer de monter en puissance et répondre aux exigences de cette Ligue. 

 

Les échéances se sont enchainées depuis le titre de champion de France de D2F et l’accession en Ligue Butagaz Energie…  

C’est l’histoire du promu qui monte, qui doit se structurer, faire face à des exigences administratives, sportives, structurelles. Les choses vont vites, mais certaines doivent se faire avec du temps, plus progressivement. La saison va être longue, nous allons certainement passer par des zones de turbulences, comme tout promu, mais on fera les comptes à la fin. J’ai confiance dans la qualité du groupe et des joueuses pour mener à bien le projet. Parler de maintien ce n’est pas un manque d’ambitions, mais l’enjeu et de faire du mieux possible pour rester dans l’élite la saison prochaine. 

 

Dans un championnat qui s’annonce disputé à tous les niveaux, quelle sera la clé pour parvenir à décrocher votre maintien ? 

Il va falloir faire preuve de régularité, donner de la confiance à certaines joueuses sur qui nous avons misé, et qui n’avaient pas forcément de temps de jeu ailleurs. Et puis intégrer progressivement les joueuses blessées qui vont revenir, et il ne faudra surtout pas se disperser. Quand on gagne souvent une année, et qu’on perd un peu plus l’année suivante, cela pose de nouvelles problématiques. Il faudra rester soudés, unis pour continuer à progresser et faire en sorte d’être au rendez-vous sur la deuxième partie du championnat pour décrocher notre maintien. Maintenant, si des opportunités se présentent nous les prendrons, mais il y a des équipes bien armées à tous les niveaux, ça va être compliqué, mais nous allons grandir. 

 

Ce retour au sein de l’élite est un moment fort pour le Mérignac Handball… 

C’est fort parce que cela faisait 11 ans que Mérignac avait quitté la première division, c’est fort aussi pour la ville de Bordeaux, pour la Région, c’est une terre de handball. Nous allons faire en sorte d’être à la hauteur de ce beau challenge qui nous attend, pour répondre aux exigences de ce niveau, et continuer l’aventure l’année prochaine en Ligue Butagaz Energie. 

 

Vous allez devoir faire face à un début de saison difficile, comment appréhendez-vous cela ? 

Nous avons la chance, ou la malchance d’affronter rapidement trois têtes d’affiche chez nous avec Brest, Nantes et Metz. Comme le disait notre président délégué lors de la conférence de rentrée, ces trois matchs seront délocalisés dans une grande salle, la notre ayant une capacité réduite (350 spectateurs). C’est un beau challenge, avec pas forcément une grosse pression d’entrée face à des adversaires de ce calibre. Nous allons rentrer progressivement dans ce championnat et c’est une bonne chose. 

 

Comment abordez-vous cette première journée de championnat, avec ce déplacement à Nice ? 

Nous allons jouer le vice-champion de France dans sa salle, nous n’avons rien à perdre sur cette première journée. Nous sommes promus, nous avons hâte de rentrer dans ce premier match de championnat. La préparation a été longue, et il y a un moment ou les entrainements, les matchs amicaux ne remplacent pas la compétition. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous allons nous déplacer à Nice, pour essayer de performer le plus possible, face à une équipe de ce calibre. Nous n’avons pas eu la chance de jouer des équipes de première division dans notre préparation, nous avons joué des clubs espagnols, des formations de D2F, donc ça va être un vrai gros test pour débuter notre saison. 

Le programme : 

28/08/19 à 19:00

NiceversusMérignac

28/08/19 à 20:30

BrestversusParis 92

28/08/19 à 20:30

NantesversusMetz

28/08/19 à 20:30

DijonversusToulon St-Cyr

28/08/19 à 20:30

ChambrayversusBesançon
Clubs
Entente Sportive Bisontine FéminineBourg de Péage Drôme HandballBrest Bretagne HandballChambray Touraine HandballJDA Dijon HandFleury Loiret HandballMetz HandballMérignac HandballNantes Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballParis 92Toulon Saint-Cyr Var Handball
  • Partenaires

     

    Logo_de_la_Française_des_jeux.svg logoLP_Q  Select logo_star_black_CMYK (2)  LOGO_BTZ_GAZELEC_OK-01 FFHB_LOGO_V_FD_BL_Q