Actualités

T + T -

ITW – Valentin Porte : « Brest qui l’emporte en finale contre Metz »

06/09/2018

A l'occasion des 10 ans de la LFH, nous allons donner la parole tout au long de la saison à des acteurs du handball français. Aujourd'hui c'est Valentin Porte, figure incontournable de l'équipe de France masculine, et parrain du Chambray Touraine Handball qui nous a accordé quelques minutes, pour répondre sans détour à nos questions.

Porte-France

(photo : Bertrand Delhomme)

 

Champion d'Europe (2014), double champion du Monde (2015, 2017), vainqueur de la Ligue des Champions la saison dernière avec Montpellier... le palmarès de Valentin Porte est colossal. Fraichement nommé capitaine du Montpellier Handball par Patrice Canayer, le joueur de 27 ans s'impose aujourd'hui comme un incontournable du handball masculin français, et garde un oeil avisé sur le handball féminin français, malgré un emploi du temps surchargé.

 

L'ex pensionnaire du club de Chartres entretient d'ailleurs une relation étroite avec la LFH, lui qui endosse le costume de parrain du Chambray Touraine Handball. Coaché par un certain Laurent Bezeau lors de ses grands débuts chez les professionnels du côté de Toulouse, Valentin Porte a depuis parcouru du chemin, pour s'imposer aujourd'hui comme l'un des meilleurs joueurs à son poste sur la scène internationale. Vainqueur du Trophée des Champions le weekend dernier avec Montpellier, il jouera ce soir son premier match de la saison en Lidl Starligue contre Aix. A l'occasion de la conférence de rentrée de la LNH, Valentin Porte a gentiment pris le temps de répondre à nos questions sur le handball féminin français, qui vit une saison particulière, avec les 10 ans de la LFH et l'EHF EURO 2018 organisé en France à la fin de l'année. L'Expert a abordé tous les sujets, et a délivré son pronostic pour la course au titre en LFH. 

Valentin Porte (capitaine du Montpellier Handball) : 

Tu es depuis plusieurs saisons parrain du Chambray Touraine Handball. Peux- tu nous parler de ce lien avec le CTHB. 

Je suis parrain du Chambray Touraine depuis quelques années maintenant. Cela peut paraitre anecdotique, mais je suis très attaché à ma région d’origine, et je connais beaucoup de personnes qui habitent à Chambray. Des amis m’ont proposé d’être le parrain du club, j’ai trouvé ça rigolo au début, et puis au final cela me permet d’avoir une attache dans ma région. Aujourd’hui j’ai du mal à y retourner, j’essaie d’y aller une fois par an, et de passer à Chambray. 

 

Tu as suivi les premiers résultats de la saison du CTHB en LFH ?

Je suis leurs résultats de loin, une victoire, une défaite depuis le début de la saison, c’est bien. On ne boxe pas dans la même catégorie que Metz donc c’est un résultat normal, et puis la victoire chez le promu a été compliquée, mais c’est une victoire importante.

 

Cette saison, la LFH fête ses 10 ans. Plusieurs internationales françaises sont revenues jouer en France, c’est le cas également chez les garçons en Lidl Starligue… 

Les internationales qui jouaient à l’étranger y étaient depuis quelques temps, et dans le handball féminin il faut du courage car les gros clubs se trouvent loin, en Macédoine, en Russie, en Hongrie… Ce sont de grandes joueuses qui sont de retour en LFH, Alexandra, Siraba, Camille, Gnonsiane… Ce sont des pointures internationales qui reviennent jouer en France, et cela ne peut faire que du bien à la LFH, à tout le monde. J’espère que cela va permettre à la Ligue Féminine de Handball de poursuivre sa progression, et de devenir l’un des meilleurs championnats en Europe. 

 

Porte-France

(photo : Bertrand Delhomme)

 

En 2017, vous avez été sacré champion du Monde en France avec les Bleus. En fin d’année, les Françaises disputeront l’EHF EURO 2018 à domicile. Comment avez-vous vécu cette épopée ?

Honnêtement quand j’y repense, sportivement ce n’est pas le titre le plus compliqué que nous sommes allés chercher. Nous étions tellement à fond, aidés par le public, que tu ne ressens même pas la fatigue, les petits bobos… Cette atmosphère est un poids pour nos adversaires, et je souhaite que ce soit la même chose pour les Françaises à l’Euro. Mais je n’ai pas de doute, et elles sont armées pour gagner. Je mets une petite pièce sur elles, parce que si elles sont aidées comme nous, avec leur talent ça devrait passer tranquillement. 

 

Nos deux équipes de France sont championnes du Monde en titre. Le handball français domine sans partage… 

Nous avons des jeunes qui arrivent avec un talent fou, et on risque d’avoir une équipe de France dominatrice pendant encore quelques temps… Je connais moins la jeune génération chez les filles, mais sur ce que je vois, elles ont encore quelques belles années devant elles. Tant mieux, il faut en profiter car dans le sport ça peut aller très vite dans un sens comme dans l’autre… Mais la formation est performante en France, et cela permet une certaine stabilité. 

 

Pour terminer, est-ce-que tu peux nous donner un petit pronostic pour la Ligue Féminine de Handball ?

Chambray ne sera pas champion malheureusement… Je sais que Metz est champion de France depuis quelques temps, et moi je n’aime pas quand une équipe gagne tout comme ça (rire). Brest s’est bien renforcé, et je vois bien une victoire finale des Brestoises, avec un beau parcours en Ligue des Champions. Une pensée pour mon ami Laurent Bezeau, que j’ai eu comme tout premier coach au niveau professionnel. Allez, Brest qui l’emporte en finale contre Metz. 

 

Merci Valentin

Clubs
Entente Sportive Bisontine FéminineBourg de Péage Drôme HandballBrest Bretagne HandballChambray Touraine HandballJDA Dijon HandFleury Loiret HandballMetz HandballMérignac HandballNantes Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballParis 92Toulon Saint-Cyr Var Handball
  • Partenaires

     

    LOGO_BTZ_GAZELEC_OK-01ANS_LOGO_REF_RVBLogo_de_la_Française_des_jeux.svglogolp_q_cslogo-selectSEFFFHB_LOGO_V_FD_BL_Q