Brèves

Actualités

T + T -

“Jouer le coup à fond“

20/10/2013

Ce dimanche, le Metz HB dispute un match capital pour son avenir en Ligue des Champions. A 19h dans leurs Arènes et en direct sur beIN SPORT 3, les Dragonnes défient les Slovènes du Krim Mercator, leader invaincu du groupe C. Elles doivent s'imposer pour conserver leurs chances d'atteindre le 2è tour de la plus prestigieuse des Coupes d'Europe. Interview d’avant-match avec le coach messin Sandor Rac.

Metz LFH Ligue des Champions
L'internationale serbe Kristina Liscevic attentive aux consignes de son coach. 

Sandor Rac, la large victoire de Metz face au HAC mercredi (35-19) vous permet-elle d’aborder la réception du Krim Mercator dans de bonnes conditions ?

C’est une victoire qui fait du bien. Nous sortions de 2 défaites d’affilée (Ligue des Champions), que nous n’avions pas trop digérées. Face au Havre, nous avons été un peu hésitants durant les 15 premières minutes, nous restions sur notre mauvaise spirale. Ensuite, c'était mieux, beaucoup mieux. 

Après le 1er ¼ d’heure, j’ai vraiment retrouvé l’équipe de Metz, son vrai visage c'est à dire nos valeurs défensives, les montées de balle, la combativité, l'efficacité, ce que l'on sait faire quand on est bien. Nous devons nous inscrire dans la continuité de ce match pour dimanche.

Gagner de 16 buts face au 3è de LFH, est-ce votre meilleur match cette saison ?

Peut-être l'un des meilleurs mais je ne sais pas si c'est le meilleur. Nous avons aussi fait un bon match face à Fleury (34-27, J3) chez nous, face à Nice également (36-25, J4). Nice que je considère comme une belle équipe avec son armada derrière. A Toulon St-Cyr aussi (26-30, J5), c’était un match intéressant.

Etes-vous confiant avant de défier le Krim Mercator, dans un match capital pour votre avenir en C1  ?

Il n’y a pas de calcul à faire. Si l'on gagne dimanche, on reste en course pour la Ligue des Champions. Si on perd, il ne nous reste en jeu que la 3è place. On le sait. On va jouer le coup à fond.

Cette victoire, et le jeu que nous avons produit mercredi, c'est bon pour la confiance, cela nous a rassurés. Vous savez, aujourd’hui la confiance, c’est presque ce qu’il y a de plus important dans le sport de haut niveau. La confiance en nous-mêmes, c'est à dire moi envers les joueuses, et les joueuses envers moi. Nous avons une confiance réciproque, c’est très important.

Que vous inspire le Krim Mercator ?

C'est le leader de notre groupe, invaincu et l’équipe la plus forte du groupe C. Une grosse équipe, demi-finaliste de la dernière Ligue des Champions où elles étaient allées battre Larvik chez elles à l’aller (22-24 à l'aller, 19-27 à Ljubljana au retour, ndlr). 

Ekaterina Andryushina Metz LFH
L'internationale russe Ekaterina Andryushina effectue son grand retour ce soir aux Arènes. 

Si nous voulons les battre, on sait que l’on devra produire un grand match, être au maximum. C’est la seule condition pour espérer quelque chose. Si on joue moyennement, on n’aura aucune chance. Nous avons une chance, nous l’exploiterons à fond.

Y a-t-il de grandes différences de niveau entre les 4 équipes du Groupe C ?

Comme je disais, Krim est l'équipe la plus forte du groupe, le favori. Mais Leipzig (All.) et Sävehof (Sue.) restent des équipes qui sont à notre portée. Nous n’avons pas été bons face à Leipzig à la maison (22-23), qui reste une bonne équipe mais pas invincible (les Allemandes se sont inclinées 34-28 face aux Suédoises de Sävehof hier, ndlr).

En Suède, nous n’avons pas été mauvais. Nous avons rencontré un petit problème au niveau des gardiennes. Gervaise était malade et Barbora, un peu blessée. A un moment, nous avions 6 buts d'avance (10-4), et marqué 19 buts à la mi-temps (MT, 15-19). Ensuite, elles se sont mises à marquer, elles ont trouvé la faille et la confiance a changé de camp. 

Face à Leipzig, il ne faut pas se cacher, on a raté un peu le match. On n'y arrivait pas. On encaisse 6-7 buts en début de 2nde période, où on a été inexistantes. Ce passage à vide nous a été fatal. Ensuite on revient bien, mais on manque de temps pour s'imposer. 

Ekaterina Andryushina, blessée depuis plusieurs semaines, jouera-t-elle ce soir ?

Katia s'est entraînée avec nous cette semaine. C'était encore trop juste pour pouvoir l'aligner face au Havre. Mais oui, elle sera dans le groupe. Elle ne peut pas encore disputer un match entier, mais quelques minutes, pourquoi pas.

Quelle gardienne sera alignée au côté de Barbora Ranikova ? 

Ce sera Déborah (Dangueuger). Gervaise (Pierson) et Laura (Glauser) ne sont pas rétablies et aussi, je suis très satisfait de la prestation de Déborah mercredi (5 arrêts en 11 minutes, 5/8 face au HAC), tout comme celle de Barbora (17 arrêts, 17/33).

Déborah était avec nous dans le collectif LFH l’an dernier. Et puis elle a eu une hernie discale. Cette saison, elle a fait le début de préparation avec la N1, elle a fait de très très bons matches, elle est dans une bonne progression. 

D'une façon générale, je veux dire que je suis satisfait des jeunes qui ont intégré le groupe (Laura Flippes, Déborah Kpodar, Tamara Horacek). Je suis content de ce qu'elles montrent depuis le début. Laura Flippes devait jouer en Suède mais elle s'est blessée au pouce la veille. Je suis satisfait d'elles, elles sont à l’écoute et montrent de belles qualités.

Metz Coupe d'Europe public

Les Arènes de Metz prêtes à vibrer pour un nouvel exploit en Coupe d'Europe. 

Vous êtes invaincu en championnat, vous n'avez pas encore gagné en C1. Y a-t-il une telle différence de niveau ?

Il n’y a pas trop de différence, surtout dans ce groupe C. Le Krim Mercator est au-dessus mais ensuite, Sävehof est vraiment à notre portée. Dans le championnat de France, c'est une équipe qui serait parmi les 4-5 premières équipes du classement, avec Fleury, le HAC, Toulon St-Cyr, Issy Paris mais elle ne serait pas la plus forte.

Leipzig est une belle équipe, sur le papier peut-être supérieure à Sävehof mais qui ne survolerait pas le championnat français, qui est vraiment élevé.

Metz est pour l'instant 1er en LFH mais on pourrait aussi être 2è, 3è. Nous avons eu un peu de chance avec le calendrier. Nous avons notamment reçu Fleury et Le Havre. Jouer aux Arènes, c'est toujours un plus pour nous. 

Le public des Arènes jouera-t-il un rôle important ? 

Il est très important pour nous. L’an dernier, il était le “8è homme“ ou la “8è joueuse“. Les supporters nous ont énormément aidés à revenir de situations compliquées, comme face à Erd (Budapest) où on rattrape un grand retard. Avec eux, nous savons que sommes capables d’exploits. Tous ensemble, on veut tout donner. 

Ligue des Champions, J3

19h. Metz HB - Krim Mercator, Les Arènes (Metz). En direct sur beIN SPORT 3

Clubs
BesançonBrest Bretagne HandballCelles-sur-BelleChambrayCercle Dijon BourgogneFleury Loiret HandballIssy Paris HandMetz HandballNantes Loire Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballToulon Saint-Cyr Var Handball
  • Partenaires

     

    select carre noirsurblanc La Poste

     

    BEINSPORTS_BOLDED_White

     femmes de defis   FFHB_LOGO_H_FD_FC_Q