Brèves

Actualités

T + T -

L’avant match, avec Gervaise Pierson

01/05/2013

Avec l’avant-match, nous vous proposons de vivre cette fin de saison, décisive à tous les niveaux, au plus près des protagonistes du championnat, joueuses comme entraineurs. Aujourd’hui, la parole est donnée à la Dragonne Gervaise Pierson, gardienne de Metz, qui accueille ce soir Issy Paris en ½ finale retour de Play-Offs.

 

Pierson_gervaise_04_Pillaud-1Gervaise Pierson a réalisé 19 arrêts à l'aller face à Issy Paris. 

 

Gervaise, avec 2 buts à rattraper (24-22 pour Issy Paris à l’aller), comment comptez-vous aborder cette ½ finale retour ?

Avec beaucoup de sérieux et de détermination. L’idée, c’est de refaire notre retard le plus tôt possible, ne pas jouer avec le feu et ne surtout pas laisser espérer nos adversaires trop longtemps. Car on sait qu’Issy Paris est une équipe qui ne lâche rien, qui sait parfaitement gérer les fins de matches. Nous devrons offrir un meilleur visage qu’à l’aller. Et jouer avec nos qualités.

 

Justement, qu’avez-vous pensé du match aller ?

Il faut dire les choses, nous sommes complètement passées à côté. Notre préparation a été perturbée, entre les blessures et une épidémie de gastro qui a envahi l’équipe. Du coup, on n’a jamais été au complet à l’entraînement, certaines joueuses ont joué encore malades comme Kristina Liscevic, ou Lara Gonzalez Ortega,

Mais il ne faut pas se réfugier derrière des excuses, le résultat est là, on est passées à côté. 25 pertes de balle, c’est beaucoup trop. Nous avons fait beaucoup d’erreurs et je m’inclus dedans, notamment avec mes relances. Mais le point positif c’est que malgré tout, on s’est battues jusqu’au bout, on termine à -2 (24-22). Quelque part, on a limité la casse.

 

Quel a été le discours de Sandor Rac après la rencontre ?

Il nous a un peu remonté les bretelles, ce qui est normal. Il nous a dit que l’on n’avait pas respecté les consignes, que l’on n’avait pas donné une belle image de Metz. Et que si on ne rectifiait pas le tir au retour, il ne fallait pas s’attendre à un miracle. On ne peut pas se permettre de reproduire un tel match mercredi.

 

Dans votre “cage“, vous avez tout de même réalisé 19 arrêts ?

Sincèrement, j’aurais préféré en faire 22, ce qui aurait été mieux pour tout le monde et pour le résultat final.

 

Que vous inspirent les Lionnes d’Issy Paris ?

C’est une équipe très solide, avec une grosse défense (meilleure défense en saison régulière avec 417 buts encaissés, juste devant Metz, 418 buts encaissés, ndlr). Elles sont qualifiées en finale de Coupe des Coupes, ce n’est pas rien. En Play-Offs, elles ont éliminé Le Havre en quarts, ce qui n’est pas rien non plus. Elles ne lâchent rien et elles savent tenir le rythme.

 

922790_534338759938368_627756039_nLa capitaine Nina Kanto veut atteindre son but, une qualification en finale de Play-Offs.

 

Maintenant, nous avons à cœur de nous racheter. Le championnat est très important, le Président nous l’a rappelé d’ailleurs. On va tout donner pour atteindre cet objectif.

 

Et 4 jours plus tard, vous disputerez la 1ère finale de Coupe d’Europe de l’histoire du Metz HB.

Oui, mais d’abord, on ne doit penser qu’à mercredi. Tout donner mercredi, et ensuite, tout donner dimanche au Danemark aussi. Le Président, tout le monde au club, a bien rappelé que la priorité, c’est le championnat, pour disputer la Ligue des Champions l’an prochain.

 

Quelle est l’ambiance au sein du groupe à l’approche de cette ½ finale retour ?

Bonne et studieuse. Nous avons un bon climat de travail, nous avons vécu de belles choses ensemble mais nous savons que nous pouvons en vivre d’encore plus belles avant la fin de saison. On travaille toutes en ce sens. Les cadres comme les jeunes, tout le monde veut apporter sa pierre à l’édifice.

 

Comment gérez-vous vos études (Ecole de Kiné) en cette fin de saison intense ?

En ce moment, je suis censée être en stage mais j’ai pu le décaler en juillet. Donc je suis moins à jongler avec mon emploi du temps. De ce point de vue là, ça fait du bien (sourires).

 

Un mot sur le public des Arènes ?

Un mot, je dirais “fantastique“. 5 000 personnes qui vous poussent, c’est incroyable. Je souhaite à tous les clubs d’avoir le même public, ce serait bon signe l’affluence du handball féminin. En match, cela te pousse vraiment, tu te sens vraiment portée. Cela procure des émotions uniques. Quelque part, c’est pour ces moments-là que l’on fait du sport.

 

Mercredi 1er Mai
20h45. Metz-Issy Paris, ½ finale retour du Championnat de France, Arènes de Metz. En direct sur beIN SPORT. Prise d’antenne 20h35. 

 

Clubs
BesançonBrest Bretagne HandballCelles-sur-BelleChambrayCercle Dijon BourgogneFleury Loiret HandballIssy Paris HandMetz HandballNantes Loire Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballToulon Saint-Cyr Var Handball
  • Partenaires

     

    select carre noirsurblanc La Poste

     

    BEINSPORTS_BOLDED_White

     femmes de defis   FFHB_LOGO_H_FD_FC_Q