Actualités

T + T -

LBE (ITW) – Lara Gonzalez : « Rentrer dans ma ville natale dans ce contexte, ça m’a vraiment choqué… »

11/04/2020

Des nouvelles de Lara Gonzalez Ortega (Besançon) en cette période de confinement.

GonzalesOrtega_lara_56_Pillaud_Besancon

 

Rentrée en Espagne avant que le confinement ne soit déclaré, pour participer à un regroupement avec l'équipe nationale, Lara Gonzalez est restée dans sa famille suite à l'arrêt du championnat. La Bisontine nous raconte comment se passe cette période dans son pays, et nous donne de ses nouvelles avec sa bonne humeur communicative. Entretien. 

 

"J'ai préféré rentrer dans ma famille."

Je suis rentrée en Espagne il y a un peu plus de trois semaines, après l'annulation du match de championnat contre Paris. Nous avions un regroupement avec l'équipe nationale pour la qualification pour les Jeux Olympiques, et nous devions commencer le dimanche. Au début c'était maintenu, et ça a été annulé au dernier moment suite aux annonces liées au confinement. J'avais prévu à la base de rester sur Besançon, car nous ne savions pas vraiment combien de temps cela allait durer, et finalement, avec l'évolution de la situation, j'ai préféré rentrer dans ma famille. 

"Le confinement ici en Espagne est beaucoup plus strict qu'en France."

Le confinement ici en Espagne est beaucoup plus strict qu'en France. J'ai pu parler un peu avec les filles de l'équipe, qui peuvent sortir un petit peu pour courir dans un périmètre limité, chez nous, nous n'avons pas le droit. Nous pouvons sortir uniquement pour faire les courses, ou aller à la pharmacie. C'est compliqué pour s'entrainer et maintenir la forme, et du coup j'ai acheté pas mal de matériels pour faire des exercices physiques à la maison. Je poursuis aussi mes études à distance, que j'avais débuté en Erasmus à Besançon. C'est une licence STAPS, et je suis en train de rédiger mon mémoire, du coup j'ai des rendez-vous réguliers sur Skype avec mes profs. Et puis après je m'occupe pour faire passer le temps avec des films, des séries, comme la nouvelle saison de la Casa de Papel. Nous jouons aussi au Bingo avec ma famille, tout le monde se connecte en Face Time en même temps, et nous faisons quelques parties ensemble. Je prends aussi des nouvelles de mes amis, c'est important. 

"J'ai eu la sensation que nous étions en guerre."

C'est une période difficile. Le jour où je suis rentrée chez moi, j'ai eu la sensation que nous étions en guerre. Voir toute la ville fermée, personne dans les rues, la police et les militaires présents un peu partout dans les rues, c'était vraiment perturbant. L'aéroport était désert, et rentrer dans ma ville natale dans ce contexte, ça m'a vraiment choqué... C'est difficile pour tout le monde, et je pense que c'est important de positiver. Je regarde un peu les informations, mais moins que les premiers jours, sinon tu rentres dans une atmosphère compliquée. Je ne sais pas combien de temps cette situation va durer, mais les choses vont finir par rentrer dans l'ordre, et je profite de cette période pour prendre le temps de faire des activités que je ne fais pas habituellement. Aujourd'hui en Espagne le confinement est prévu jusqu'au 26 avril, mais ils ont annoncé que ça pourrait durer plus longtemps. 

"J'avais vraiment les Jeux Olympiques comme objectif en tête"

Nous nous entraînions normalement, et puis tout a été chamboulé brutalement. Depuis le début de la saison j'avais vraiment les Jeux Olympiques comme objectif en tête, tu t'entraînes dur pour ça, et d'un jour à l'autre il n'y a plus rien. Mais après, quand tu prends un peu de recul, que tu prends conscience de la gravité de cette épidémie, qui touche tout le monde, dans tous les pays, le sport passe en second plan. Aujourd'hui il y a des choses beaucoup plus importantes, comme la santé. La décision d'avoir reporté les JO à l'année prochaine est totalement légitime. J'avais déjà eu la chance de participer aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, et je veux revivre cette expérience dans ma carrière avec Tokyo. On ne sait pas si le championnat va reprendre, donc je garde une certaine forme physique, mais c'est impossible de garder la même condition qu'avant le confinement, dans le contexte actuel. 

"Primordial de suivre toutes les consignes liées au confinement"

Au mois de janvier, moi la première, lorsque l'on commençait à entendre parler du COVID 19, on prenait ça pour une petite grippe. Et aujourd'hui on peut voir les vraies conséquences de cette épidémie... Je pense que c'est primordial de suivre toutes les consignes liées au confinement, et de prendre conscience de restez chez nous. Au plus nous prenons de temps à respecter ça, au plus ça va prendre du temps... Tout le monde doit se sentir concerné pour que nous puissions retrouver un quotidien normal. 

 

LBE-CITATION-AYGLON

Clubs
Entente Sportive Bisontine FéminineBourg de Péage Drôme HandballBrest Bretagne HandballChambray Touraine HandballJDA Dijon HandFleury Loiret HandballMetz HandballMérignac HandballNantes Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballHANDBALL PLAN DE CUQUESParis 92HBC St Amand Les Eaux Porte Du HainautToulon Saint-Cyr Var Handball
  • Partenaires

     

    LOGO_BTZ_GAZELEC_OK-01ANS_LOGO_REF_RVBLogo_de_la_Française_des_jeux.svglogolp_q_cslogo-selectSEFFFHB_LOGO_V_FD_BL_Q