Actualités

T + T -

LBE (ITW) – Samantha Priou : « la chance de pouvoir jouer en première division avec le club qui représente ma ville et mes valeurs »

19/03/2021

Pour sa première saison au plus haut niveau, Samantha Priou (29 ans) réalise une belle saison avec Plan de Cuques. L'arrière provençale, est revenue pour nous sur les très bons débuts du HBPC en play-downs, avec trois victoires sur les quatre premières journées. Promu cette saison en Ligue Butagaz Énergie, le club provençal compte bien conserver sa place au sein de l'élite, à l'image de sa numéro 7, déterminée à tout donner pour aider son club de coeur à atteindre ses objectifs.

Priou Plan de Cuques

 

Pour sa première saison au plus haut niveau, Samantha Priou (29 ans) réalise une belle saison avec Plan de Cuques. L'arrière provençale, est revenue pour nous sur les très bons débuts du HBPC en play-downs, avec trois victoires sur les quatre premières journées. Promu cette saison en Ligue Butagaz Énergie, le club provençal compte bien conserver sa place au sein de l'élite, à l'image de sa numéro 7, déterminée à tout donner pour aider son club de coeur à atteindre ses objectifs. 

Samantha Priou (Plan de Cuques) : 

Trois victoires en quatre matchs, vous avez parfaitement débuté les play-downs avec Plan de Cuques. 

Nous connaissons l'importance de ces play-downs, et si nous voulons conserver notre place en première division, c'est maintenant ou jamais. Il faut aller au charbon sur chaque match, et nous ne pensions pas forcément réaliser des débuts comme ça dans ces phases finales. Nous avions trois déplacements sur nos quatre premières rencontres, et sur la première partie de la saison, nous avons été en difficulté sur nos matchs à l'extérieur. Finalement nous avons gagné deux de nos trois duels en déplacement, et malgré la contre-performance à Toulon, notre bilan est très bon. Nous avons notre place en D1, nous ne devons surtout pas nous cacher, et continuer à jouer nos matchs avec le coeur. 

 

Vous avez débuté les play-downs par un succès à Dijon. Est-ce-que cette performance a été l'élément déclencheur en quelque sorte ? 

Nous étions vraiment euphoriques après notre victoire à Dijon. Nous avons joué avec nos forces, et nous avons été en réussite. On a pris de la confiance grâce à cette performance c'est certain. Nous avions perdu à domicile contre la JDA, et gagner chez elles, ça nous a débloqué. Au final, nous avons gagné au moins une fois contre toutes les équipes qui sont en play-downs avec nous, et on prend conscience que chaque rencontre est à notre portée. 

 

Vous êtes capables de réaliser de très grosses performances, et de parfois passer totalement à travers, comment l'expliquez-vous ? 

En général quand le collectif est en difficulté, nous avons du mal à nous en sortir, c'est un peu le problème. Mais nous connaissons aujourd'hui nos forces et nos faiblesses, et il fait s'appuyer sur notre capacité à bien défendre et à monter les ballons rapidement. C'était aussi notre force la saison dernière en D2F. Angélique est arrivée, elle connaissait le groupe, et elle n'a pas changé tout le projet, elle l'a amélioré. 

 

La victoire à domicile contre St-Amand-Les-Eaux avant la trêve, vous a permis de prendre un peu d'avance sur la dernière place occupée par Mérignac, que vous allez affronter à la reprise. 

Le premier match des play-downs à domicile contre St-Amand-Les-Eaux était très important, pour valider les victoires décrochées à l'extérieur. C'est une belle équipe, qui a un style de jeu qui nous pose des problèmes, et nous nous attendions à un gros duel. Nous avons fait preuve de caractère pour aller chercher cette victoire, qui nous permet de respirer un peu au classement. Et pour confirmer ça, nous allons devoir enchainer la semaine prochaine contre Mérignac. Si on gagne ce match, on prendra nos distances avec la dernière place, et ça pourrait nous permettre de regarder plus haut. 

 

HANDBALL : HBPC Plan de Cuques Vs Chambray Touraine Handball - Femina Hand Cup - 19/12/2020

 

Comment abordez-vous la suite des play-downs, avec un calendrier qui s'annonce animé. 

Il reste encore beaucoup de matchs. Mais nous sommes conscientes que si nous restons dans cet état d'esprit, nous pourrons nous mettre à l'abris plus tôt que prévu. Il faut continuer sur cette lancée. Le club est à 100% derrière l'équipe, et la treizième place serait suffisante pour atteindre les objectifs fixés par nos dirigeants. Aujourd'hui, nous pouvons aller chercher mieux que ça, et nous allons tout faire pour y parvenir. Nous n'avons pas eu une première partie de saison facile, et ça fait du bien quand ça se passe bien comme actuellement. Pour un promu, c'est toujours difficile de conserver sa place, nous étions conscientes que ce ne serait pas facile. Maintenant, nous sommes sur une bonne dynamique, et il ne faut pas relâcher. 

 

Plusieurs joueuses de votre effectif jouent leur première saison en Ligue Butagaz Énergie, comment vivez-vous cette expérience ? 

Certaines joueuses du collectif ont déjà joué en première division, mais beaucoup découvrent ce niveau cette saison. J'ai joué pendant dix ans en D2F, avec la volonté de jouer en Ligue Butagaz Énergie un jour, et clairement maintenant que j'y suis, je n'ai pas envie de redescendre. On y pense tous les jours aux entraînements, et ça donne une motivation supplémentaire. Je suis très heureuse d'évoluer en LBE, c'est une fierté même. J'ai beaucoup travaillé pour en arriver là, j'ai la chance de pouvoir jouer en première division avec le club qui représente ma ville et mes valeurs, et ça donne une saveur encore plus particulière à cette aventure. Je joue avec des copines et c'est trop bien ! L'adaptation n'a pas été facile, il faut parvenir à s'adapter aux exigences du très haut niveau. L'engagement physique n'est pas le même qu'en D2F, et même si nous avons beaucoup travaillé à l'intersaison, les premiers matchs n'ont pas été faciles. J'ai été un peu trop timide en début de saison, j'ai eu du mal à me lâcher. Et puis à un moment donné, j'ai arrêté de me poser des questions, et je me suis dit que si j'étais là, c'est que je l'avais mérité. La confiance est arrivée petit à petit, je me sens légitime dans cette équipe, dans ce championnat. J'ai toujours voulu jouer en D1, et on m'a souvent dit par le passé que je n'étais pas légitime pour prétendre à ce niveau. Aujourd'hui je remercie toutes ces personnes, je suis quelqu'un qui ne lâche jamais, et je vais continuer à travailler pour continuer sur cette dynamique.

 

Plan de Cuques est le seul club marseillais à évoluer au plus haut niveau. Qu'est ce que ça représente pour vous ?   

Jouer pour ma ville, c'est quelque chose de fort, et je mouille le maillot encore plus facilement. Je sais ce que c'est de naviguer dans plusieurs clubs, et même si on est compétitrice dans l'âme, se donner pour son club c'est encore différent. J'ai joué sept ans dans le Nord, et quand j'ai signé mon contrat à Plan de Cuques, j'ai presque pleuré. Je suis née dans cette région, j'ai baigné dans le handball ici, et puis le cadre de vie dans le Sud est parfait. J'ai ma famille à proximité, j'ai commencé à construire mon avenir ici, c'est un tout. 

 

⚔️ ⚔️ La #Teamguerrieres s’est imposée 3️⃣4️⃣ - 3️⃣0️⃣ à domicile face aux Louves de Saint Amand Les Eaux !...

Publiée par Hbpc - Handball Plan de Cuques sur Samedi 13 mars 2021
Clubs
Entente Sportive Bisontine FéminineBourg de Péage Drôme HandballBrest Bretagne HandballChambray Touraine HandballJDA Dijon HandFleury Loiret HandballMetz HandballMérignac HandballNantes Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballParis 92Handball Plan de CuquesSaint Amand Handball – Porte du HainautToulon Saint-Cyr Var Handball