Actualités

T + T -

LBE (portrait) – Le voyage de Melvine Deba continue

19/09/2020

Nous avons eu l'occasion de discuter avec Melvine Deba, qui a rejoint l'effectif lorrain à l'intersaison, et qui a réalisé ses premiers pas en Ligue des Champions la semaine dernière en Roumanie. Sa nouvelle vie à Metz, ses ambitions, son Podcast... entretien avec une joueuse animée et engagée.

Deba_melvine_05_Pillaud

 

Retour de la Ligue des Champions aux Arènes de Metz ce weekend, à l'occasion de la deuxième journée de la phase de groupe, qui va opposer le Metz Handball au SG BBM Bietigheim de Xenia Smits. Un match important pour les Dragonnes, qui se sont inclinées à Bucarest lors de leur entrée en lice dans la compétition, et qui vont chercher à ouvrir leur compteur devant leur public. L'occasion de discuter avec Melvine Deba, qui a rejoint l'effectif lorrain à l'intersaison, et qui a réalisé ses premiers pas en Ligue des Champions la semaine dernière en Roumanie. Sa nouvelle vie à Metz, ses ambitions, son Podcast... entretien avec une joueuse animée et engagée. 

 

Parisienne de naissance, formée au Paris 92, Melvine Deba a pris la direction de Metz cet été. Un nouveau challenge dans la jeune carrière professionnelle de l'ailière droite de 22 ans, au sein du club le plus titré en France. "Je me sens à mon aise à Metz. C'est la première fois que je pars vivre dans une autre ville que Paris, et il m'a fallu un petit temps d'adaptation. Pour la petite histoire, je suis quelqu'un qui se lève tôt de nature, et pendant tout le mois de juillet, j'étais debout à 6H du matin. Il y avait tellement de nouveautés, que mon corps a eu une forme de réaction. Le confinement m'avait permis de m'explorer, de savoir ce que j'aime vraiment, ce qui m'anime, et cette arrivée à Metz a aussi été une phase intéressante dans mon apprentissage. Le handball m'a permis de recréer une forme d'ancrage dans cette nouvelle vie, en retrouvant des sensations familières, dans un environnement dans lequel je suis à l'aise." nous confiait l'intéressée, qui s'est bien adaptée à son nouvel environnement. De bonnes sensations qui se sont faites ressentir lors des premières rencontres officielles disputée par Melvine Deba sous ses nouvelles couleurs. En binôme avec l'internationale hollandaise Debbie Bont, l'ex parisienne n'a pas raté ses débuts avec Metz, inscrivant 4 buts contre Nice lors de sa grande première aux Arènes, "Je me sens très bien dans ce collectif, je suis à mon aise. Pour décrire un peu l'entité du club messin, c'est une structure qui fait fasse à un rythme effréné, et qui pour y répondre se doit d'être structuré. Et cette structure est très structurante pour les joueuses qui évoluent en son sein. C'est une expérience enrichissante, notamment dans la capacité à enchainer les matchs. Le match de Bucarest terminé, tu prends l'avion et tu commences déjà à faire de la vidéo sur le match à venir contre Nantes, et une fois de retour à Metz, on se tourne vers le prochain match de Ligue des Champions qui arrive dans trois jours. Le rythme est soutenu, et c'est important d'emmagasiner toutes les énergies positives pour avancer. C'est un contexte inédit pour moi, mais je prends beaucoup de plaisir à vivre cela ici.". 

 

L'ambition est un voyage. (Melvine Deba)

 

Pour sa grande première en Ligue des Champions, Melvine Deba n'a pas eu la chance de savourer une victoire contre Bucarest (31-26), mais la néo-messine s'est montrée à son aise sur son aile, inscrivant ses trois premiers buts dans la compétition, à 100% de réussite aux tirs. Une expérience nouvelle, qu'elle attendait avec impatience, et qu'elle a vécu comme un match "normal" au final, "Une semaine avant, je pensais déjà à ce premier match en Ligue des Champions. Mais le vrai sentiment que j'ai ressenti à la mi-temps, c'est que c'était un match comme un autre. Nous avons joué à huis clos, et ça a peut être enlevé un peu de saveur à cette rencontre, surtout dans la salle de Bucarest. Maintenant c'est clair que la Ligue des Champions à une portée qui est particulière. La nouveauté à générer un petit stress, qui est tout à fait normal, mais qui n'a pas du tout était paralysant, au contraire. En toute honnêteté c'était un match comme un autre, et c'est vrai que je m'imaginais beaucoup de choses avant de le jouer. Cette première vient s'inscrire dans ma philosophie de vie, dans laquelle l'ambition est un voyage. J'ai vécu une étape de plus dans ma carrière, et ce n'est pas une fin en soi.". 

 

Un maillot qui a une symbolique très forte... (Melvine Deba)

 

Arrivée à Metz avec beaucoup d'envie, la Parisienne va tenter de s'imposer au sein du meilleur club de l'histoire du handball féminin français, et qui s'impose aujourd'hui comme l'un des tout meilleurs en Europe. "Je porte un maillot qui a une symbolique très forte, et bien sur que c'est une véritable reconnaissance du travail que j'ai pu effectuer ces dernières années. C'est une structure qui a des choses à offrir, c'est pour cela que je suis venue ici. Jouer à Metz ça a une saveur particulière, et faire partie de ce projet est une très belle chose.". Au sein d'un collectif lorrain qui a beaucoup évolué cet été, avec les départs de plusieurs historiques formées au club comme Grâce Zaadi et Laura Glauser, Melvine Deba pourrait bien devenir l'une des nouvelles figures du Metz Handball. 

 

Élargir le champ des possibles... (Melvine Deba)

 

DEBA-1

 

Etudiante à "Sciences po" à Paris, Melvine Deba a pris une année de césure, qui va lui permettre de se consacrer à 100% à son activité de handballeuse professionnelle, "Je n'ai jamais fais que du handball dans ma vie, mais cette année, c'est mathématique, je vais passer plus de temps sur les terrains entre le championnat et la Ligue des Champions. Ma vie a toujours été articulée autour de ça, et même si j'ai toujours réalisé des études, je n'allais pas en cours 45H par semaine.". Si cette année la Messine ne se posera pas dans une salle de classe pour couper sa routine handballistique, ses activités extra-sportives vont continuer de l'animer. Femme engagée, militante et inspirante, Melvine Deba va poursuivre son Podcast "Handpapers", lancé la saison dernière. Une initiative qui lui tient à coeur, "Pour moi cette année, l'enjeu du Podcast est dans un premier temps de continuer à partager des retours d'expérience de joueuses. Je suis intimement convaincue, que lorsque l'on entend des histoires qui ressemblent plus ou moins à ce à quoi on veut aspirer, cela nous permet d'éviter l'auto-censure, et d'élargir le champ des possibles. Et puis, l'enjeu est d'aborder des thématiques, des problématiques qui sont propres au féminin. L'idée est d'être capable de les valoriser, de leur donner une place sur l'espace public, et puis si c'est possible, de faire intervenir des personnes qui ont une expertise sur le domaine. Le handball c'est mon médium, c'est le milieu que je connais le mieux, qui m'a permis de me créer un réseau, mais j'aspire à aborder des thématiques qui peuvent toucher toutes les femmes. C'est une expérience vraiment très enrichissante avec de belles rencontres inspirantes.". 

Où trouver Handpapers : 

Sur Instagram 

 

 

Les Podcasts en ligne

 

Le programme du weekend en Ligue des Champions : 

  • Dimanche à 14h : Metz Vs Bietigheim (ALL) 
  • Dimanche à 16H : Dortmund (ALL) Vs Brest Bretagne 

Matchs à suivre en direct sur Eurosport.fr

Clubs
Entente Sportive Bisontine FéminineBourg de Péage Drôme HandballBrest Bretagne HandballChambray Touraine HandballJDA Dijon HandFleury Loiret HandballMetz HandballMérignac HandballNantes Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballParis 92Handball Plan de CuquesSaint Amand Handball – Porte du HainautToulon Saint-Cyr Var Handball
  • Partenaires

     

    LOGO_BTZ_GAZELEC_OK-01ANS_LOGO_REF_RVBLogo_de_la_Française_des_jeux.svglogolp_q_cslogo-selectSEFFFHB_LOGO_V_FD_BL_Q