Actualités

T + T -

LE HANDBALL PROFESSIONNEL FÉMININ EN ACCORD POUR LE MAINTIEN DES RENCONTRES DE LIGUE BUTAGAZ ENERGIE À HUIS CLOS

30/10/2020

Suite à l’annonce du gouvernement de la poursuite des compétitions professionnelles pendant la période de confinement, la Ligue féminine de handball (LFH) a organisé un Comité de Direction exceptionnel hier soir. L’ensemble des acteurs du handball professionnel féminin (AJPH, 7Master, UCPHF, FFHB, LFH) a décidé à l’unanimité de faire jouer toutes les rencontres de Ligue Butagaz Energie prévues en novembre, et ce malgré le huis clos. Le Bureau Directeur de la FFhandball a entériné cette décision ce midi.

toulon

 

Suite à l’annonce du gouvernement de la poursuite des compétitions professionnelles pendant la période de confinement, la Ligue féminine de handball (LFH) a organisé un Comité de Direction exceptionnel hier soir. L’ensemble des acteurs du handball professionnel féminin (AJPH, 7Master, UCPHF, FFHB, LFH) a décidé à l’unanimité de faire jouer toutes les rencontres de Ligue Butagaz Energie prévues en novembre, et ce malgré le huis clos. Le Bureau Directeur de la FFhandball a entériné cette décision ce midi.

 

Même si le huis clos aura forcément un impact économique sur la recette des clubs, les acteurs du handball professionnel ont préféré rester solidaires et jouer à huis clos que ne pas jouer du tout. Seules trois journées de Ligue Butagaz Energie (et quelques reports et matches avancés en novembre) sont actuellement concernées par ce confinement, la trêve internationale étant prévue à partir du 23 novembre en raison de l’EURO féminin et le championnat ne devant reprendre qu’en janvier.

 

Les clubs féminins professionnels comme tout le sport français ne seront pas épargnés par les conséquences à court, moyen et long termes de cette crise. La LFH, accompagnée de tous les acteurs du handball professionnel féminin, va continuer à travailler afin d’étudier tous les scénarios permettant de continuer à jouer ce championnat en prenant en compte la situation des clubs, dirigeants, entraineurs et joueuses.

Les réactions : 

Nodjialem Myaro, présidente de la LFH : «Nous avons estimé que c’était la moins pire des solutions. Même si malheureusement nous sommes tous conscients qu’il y aura une perte financière pour les clubs en termes de billetterie et hospitalité car ce sont des recettes essentielles pour les clubs. L’enjeu sportif reste malgré tout important pour tous et les clubs ont acté de faire cet effort national d’autant que cela arrive juste avant la période internationale et qu’il est important pour tous de continuer à jouer. La LFH va travailler et échanger dès aujourd’hui avec les clubs pour trouver une solution pour que tous les supporters et partenaires puissent suivre les rencontres à distance et afin que le handball féminin professionnel survive à cette crise sanitaire sans précédent. Nous allons ainsi faire en sorte que le handball féminin, même en huis clos, soit accessible au plus grand nombre via des diffusions par d’autres types de canaux et notamment grâce à notre diffuseur Sport en France. Nous devons aussi faire face à des reports et allons continuer avec la commission médicale et les clubs à être vigilants. Enfin, je voulais aussi apporter mon soutien à tout LE SPORT, professionnel, amateur mais aussi loisirs car il va être difficile de se relever et nous espérons que le gouvernement et les ministères aideront chacun à survivre et nous permettront de tous continuer à pratiquer le sport.»

 

Sabrina Ciavatti, vice-présidente de l'AJPH : « Nous nous félicitons tout d’abord de constater que l’ensemble des acteurs et des partenaires partagent la même vision : Maintenir la compétition et continuer notre activité nous semblait incontournable pour permettre au handball féminin d’exister. Cette capacité collective à porter une vision commune pour permettre à notre activité de se maintenir et apporter un peu de joie et de divertissement dans cette période bien particulière, est un signe fort. Bien évidemment la santé des joueuses est au centre de nos priorités. En tant que joueuses, notre engagement sur le terrain sera sans faille pour continuer à offrir des émotions sportives aux supporters qui seront loin de nous, à travers des dispositifs innovants que nous devons repenser. »

 

Laurent Bezeau, représentant 7Master : « A travers 7Master, les entraîneurs de LBE dont le cœur de métier est d’entraîner et de diriger leurs effectifs de joueuses en compétition, se félicitent du courage des présidents des clubs de LFH de maintenir la compétition à huis clos en cette nouvelle période de crise sanitaire. Ils tiennent néanmoins à rappeler qu’ils sont soucieux de la pérennité de leur emploi et espèrent que tout sera fait pour garantir la santé économique de leur club. 7Master et les autres partenaires professionnels AJPH et UPCHF au coté de la LFH seront dans un dialogue permanent pour soutenir le handball féminin professionnel et garantir l'offre de retransmission plus large de la LBE  pour nos fans. »

 

Jean-Marie Sifre, président Union des Clubs Professionnels de Handball Féminin : « Les clubs ont pris la décision courageuse de maintenir les rencontres de Ligue Butagaz Energie à huis clos jusqu’à la trêve internationale. C’est une décision vitale pour notre championnat qui ne sera pas sans conséquences pour les clubs qui perdront leurs recettes « jour de match ». Nous comptons fortement sur des dispositifs de soutien financier pour nous permettre de traverser cette période difficile. Nous travaillerons également en étroite collaboration avec le service médical de la fédération pour garantir la sécurité de tous les acteurs de notre championnat. »

 

Calendrier à venir :

  • Mercredi 4 novembre : 7e journée
  • Week-end des 7 et 8 novembre : 8e journée (avec reports le 11 novembre pour clubs en Ligue des Champions)
  • Mercredi 18 novembre : 9e journée (avec reports le we des 31 octobre et 1er novembre pour clubs en European League)
  • Mercredi 6 janvier : reprise après la trêve internationale avec la 10e journée
  • Reports prévus en novembre (sous réserve de problèmes liés à des cas COVID ou contacts) :
  • Report de Match (lié au COVID-19) de la 3e journée St Amand / Toulon le dimanche 1er novembre
  • Report de Match (lié au COVID-19) de la 4e journée Besançon / Dijon le samedi 14 novembre
  • Reports de Matches (lié au COVID-19) de la 5e journée : 
    • Dijon / Fleury le mercredi 11 novembre 
    • Dates non connues encore pour Nantes / Bourg de Péage et Plan de Cuques / Toulon et pour Brest / Besançon (nouveau reports car annulation du samedi 31 octobre)
  • Reports de Matches (lié au COVID-19) de la 6e journée : dates non encore connues pour les 5 matches reportés d’hier 
  • Matches avancés de la 8e journée (en raison Ligue des champions) au 11 novembre : Metz / Paris 92 et Toulon / Brest
  • Matches avancés de la 9e journée (en raison European League) au we des 31 octobre / 1ER novembre :
      • Chambray / Fleury le dimanche 1er novembre
      • Paris 92 / Nantes avancé au 31 octobre finalement reporté à une date non connue à ce jour
Clubs
Entente Sportive Bisontine FéminineBourg de Péage Drôme HandballBrest Bretagne HandballChambray Touraine HandballJDA Dijon HandFleury Loiret HandballMetz HandballMérignac HandballNantes Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballParis 92Handball Plan de CuquesSaint Amand Handball – Porte du HainautToulon Saint-Cyr Var Handball