Brèves

Actualités

T + T -

LFH – Metz en quête de nouveaux titres

13/09/2016

Auréolé de sa vingtième couronne de champion de France, le Metz Handball s’apprête à effectuer ses grands débuts en Ligue Féminine de Handball dans le cadre de la saison 2016-17. Exempt pour la première journée de LFH, le club lorrain se prépare à affronter le Toulon St-Cyr ce vendredi dans le Var (20H30). Un premier duel à l’extérieur qui va ouvrir une saison pleine d’ambitions pour les Dragonnes. 

STEF2204 (Personnalisé)

Le Metz Handball, champion de France 2015-16. 

Un palmarès hors du commun 

Difficile d’énoncer le palmarès du Metz Handball, tant ce dernier est long. Champion de France à 20 reprises depuis le début des années 90, le club de Thierry Weizman a imposé sa domination sur le handball féminin français pendant de longues années. Avec 7 Coupes de France et 8 Coupes de la Ligue, la formation lorraine s’impose comme l’un des clubs de sports collectifs le plus titré en France. Un palmarès long comme le bras, qui vient récompenser tout le travail effectué en coulisses par les dirigeants messins depuis de nombreuses années. Après avoir lutté pendant plusieurs saisons avec Besançon au début des années 2000, le Metz Handball doit désormais faire face à une solide concurrence en LFH dans sa quête de nouveaux trophées. La saison dernière, les joueuses d’Emmanuel Mayonnade avaient dû batailler jusqu’au bout pour récupérer leur titre de championnes de France, glané par le Fleury Loiret lors de l’exercice 2014-15. Mais grâce à une finale retour parfaitement maitrisée aux Arènes, les Dragonnes étaient parvenues à remporter ce très attendu vingtième titre de champion de France. Une saison qui a été également marquée par la retraite sportive de l’emblématique Nina Kanto, qui après 15 ans sous les couleurs du Metz Handball, a décidé de prendre un repos bien mérité. Champion de France en titre, Metz sera l’équipe à battre cette saison au sein de l’élite du handball féminin français, dans un exercice qui s’annonce palpitant. 

Une saison palpitante en perspective

BG6R6194 (Personnalisé)

Ana Gros, meilleure arrière droite de la saison 2015-16. 

 

Comme d’autres clubs, le Metz Handball a du patiemment attendre le retour des Jeux Olympiques de ses internationales, pour pouvoir préparer au complet cette saison 2016-17. Avec pas moins de quatre médaillées d’argent (Laura Glauser, Tamara Horacek, Béatrice Edwige, Grâce Zaadi), le club lorrain a brillé cet été à Rio, et va tenter de surfer sur cette dynamique en LFH. « La préparation s’est déroulée en deux temps avec tout d’abord les joueuses qui ne sont pas parties aux Jeux Olympiques, et puis derrière avec le retour de nos internationales au sein du groupe. Je pense que la préparation a été correcte dans son ensemble, mais ce sont nos premiers matchs officiels qui détermineront la tendance de notre préparation. Si nous gagnons nos premières rencontres c’est quelle aura été bonne, à l’inverse si nous perdons, il faudra se poser des questions. » analysait Emmanuel Mayonnade à quelques jours de la reprise du championnat, satisfait d’avoir pu avoir un peu plus de temps pour travailler (Metz est exempt de la première journée), « Il n’y a rien eu de simple en l’absence de nos internationales, mais c’est aussi parce que nous sommes à Metz que nous avons de nombreuses absentes pendant les compétitions internationales. Et si elles sont en sélection, c’est qu’elles sont les meilleures. A choisir, je ne suis pas malheureux dans notre situation. Nous allons avoir une semaine de plus que les autres pour nous préparer puisque nous sommes exempts de la première journée de championnat, et je pense que ce n’est pas une mauvaise chose avec le travail qu’il nous reste à accomplir. ». 

 

Malgré les absences de ses internationales présentes aux JO, Metz a pu travailler avec un effectif stable. En effet, avec seulement deux départs (Nina Kanto (retraite) et Alice Lévêque (Besançon)), pour une arrivée (Béatrice Edwige), il n’y a pas eu de soucis d’intégration à gérer au sein du collectif messin. « Nous avons perdu deux joueuses pour une arrivée. C’est un avantage pour nous en terme de stabilité et pour gagner un peu de temps. Cette stabilité est intéressante que si nous parvenons à nous en servir. » expliquait le technicien lorrain, impatient de pouvoir débuter cette nouvelle saison, marquée par de belles ambitions pour le champion de France en titre, déterminé à l'idée de conserver sa couronne : « Nous avons la volonté de conserver notre titre c’est évident. Il ne faut surtout pas le prendre comme un manque de respect vis à vis des autres, mais c’est l’objectif de la structure. Nous avons également l’ambition de faire un beau parcours en Ligue des Champions. ». Représentant français en Ligue des Champions cette saison, Metz retrouvera sur sa route Buducnost (MNE), Thüringer (ALL) et Glassverket (NOR) au premier tour. Un groupe relevé, qui promet d’offrir de beaux duels aux partenaires d’Ana Gros, et aux supporters des Dragonnes qui risquent d’affluer en nombre aux Arènes pour soutenir leur équipe. Une saison qui s’annonce palpitante à tous les niveaux pour le Metz Handball, qui va devoir faire preuve de maitrise et caractère pour parvenir à tenir son rang dans toutes les compétitions. Mais avec son effectif étoffé, composé de joueuses talentueuses, nul doute que le club mosellan dispose des armes nécessaires pour réaliser une saison à la hauteur de ses ambitions.    

 

L'effectif du Metz Handball en LFH

Paroles de coach : 

Emmanuel Mayonnade (entraîneur de Metz) :

« La proximité avec l’Allemagne nous permet de jouer des matchs amicaux face à des formations évoluant en Bundesliga. Metz a une tradition qui lui permet de jouer des matchs amicaux en Allemagne. Nous voulions beaucoup jouer au retour de nos internationales, et ce sont des équipes qui pouvaient nous proposer des matchs amicaux sur cette période. Nous avons perdu de 10 buts contre Thüringer, qui sera l’un de nos adversaires en Ligue des Champions, et cela nous a permis d’évaluer notre état de forme actuel. Nous allons les rejouer d’ici 6 semaines, et j’espère que d’ici là, nous aurons avancé. Nous avons la volonté de conserver notre titre c’est évident. Il ne faut surtout pas le prendre comme un manque de respect vis à vis des autres, mais c’est l’objectif de la structure. Nous avons également l’ambition de faire un beau parcours en Ligue des Champions. La poule est ce quelle est. Nous avons pu voir avec notre duel contre Thüringer quelle serait relativement serrée, plus que certains ne pouvaient le penser. ».

 

Le calendrier du Metz Handball en LFH 

Retrouvez le Metz Handball sur la toile 

Site internet 

Facebook 

Twitter

 

A lire aussi : la présentation de Celles sur Belle  

A lire aussi : la présentation du Chambray Touraine 

A lire aussi : la présentation du Toulon St-Cyr

A lire aussi : la présentation du Brest Bretagne 

A lire aussi : la présentation de Dijon

A lire aussi : la présentation de Besançon 

A lire aussi : la présentation de Nantes 

A lire aussi : la présentation de Nice 

A lire aussi : la présentation d'Issy Paris 

Clubs
Entente Sportive Bisontine FéminineBourg de Péage Drôme HandballBrest Bretagne HandballChambray Touraine HandballJDA Dijon HandFleury Loiret HandballMetz HandballNantes Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballParis 92HBC St Amand Les Eaux Porte Du HainautToulon Saint-Cyr Var Handball
  • Partenaires

     

    Logo_de_la_Française_des_jeux.svg laposte_blanc beIN_SPORTS_Logo_POSM_CMYK_2017 FFHB_LOGO_H_FD_FC_Q