Brèves

Actualités

T + T -

Squad LFH – Le Brest Bretagne Handball rayonne 

09/05/2018

Cette semaine, coup de projecteur sur le Brest Bretagne Handball, avant dernier club à inaugurer le nouveau dispositif #SquadLFH lancé à l’occasion de la saison 2017-18.

Pineau-Brest

(photo : Bertrand Delhomme)

 

Cette semaine, coup de projecteur sur le Brest Bretagne Handball, avant dernier club mis en lumière par notre nouveau dispositif #SquadLFH lancé à l’occasion de la saison 2017-18. Focus sur l'un des clubs les plus ambitieux de la Ligue Féminine de Handball, qui vient de remporter l'édition 2018 de la Coupe de France. 

A lire aussi : présentation du dispositif SquadLFH 

 

Après le dépôt de bilan de l’Arvor 29 en 2012, la Bretagne s’est retrouvée orpheline d’un club de handball féminin de très haut niveau. Dans une région ou l’engouement pour le handball féminin n’est plus à prouver, le Brest Bretagne Handball va rapidement arriver pour reprendre le flambeau, avec la volonté de faire rayonner à nouveau le Finistère sur la carte des clubs de la Ligue Féminine de Handball. Le BBH va débuter son aventure en Nationale 1 suite à la rétrogradation administrative de l’Arvor 29. Le club termine à la deuxième place de son groupe à l’issue de l’exercice 2012-13, ratant de peu l'accession en D2F. Sous l’impulsion des frères Le Saint, le BBH va rapidement se donner les moyens de ses ambitions. Parti après la chute d’Arvor 29, Laurent Bezeau va reprendre les commandes de l’équipe première lors de la saison 2013-14. Une réussite pour le technicien breton, qui a emmené ses troupes vers le titre de champion de France de Nationale 1, synonyme de montée en D2F pour la saison 2014-15. Une saison qui a également été marquée par l’inauguration de la Brest Arena (4077 places), qui a affiché une affluence moyenne de plus de 3200 spectateurs tout au long de la saison, plaçant le BBH parmi les meilleures affluences européennes dans le handball féminin. 

 

Brest

(photo : Bertrand Delhomme)

 

Pour son arrivée dans l’anti-chambre de l’élite, le Brest Bretagne Handball va rapidement marquer les esprits, en terminant à la deuxième place de la D2F, derrière Besançon. Le club se structure rapidement, et va confirmer dès la saison suivante en réalisant une saison historique pour le handball féminin professionnel. Avec les arrivées de joueuses expérimentées et tatentueuses comme Marta Mangue et Amandine Tissier, la formation bretonne va survoler la deuxième division en terminant invaincue toutes compétitions confondues. Les partenaires de Marion Limal n’ont concédé que deux matchs nuls contre le Chambray Touraine Handball, et ont réussi l’incroyable performance de remporter la Coupe de France à Bercy, devenant ainsi le premier club de D2F à décrocher cette compétition. Les Bretonnes ont notamment éliminé le Fleury Loiret (champion de France en titre) et Metz, avant de gagner la finale face au Toulon St-Cyr (25-16). Une finale qui aura été marquée par le déplacement de plus de 1300 spectateurs brestois, présents à l’AccorHotel Arena pour supporter leur équipe. Une belle preuve de l’énorme effervescence présente autour du Brest Bretagne Handball. Champion de France de D2F et vainqueur de l’édition 2016 de la Coupe de France, le BBH s’est fait un nom lors de la saison 2015-16, et a gagné le droit de rejoindre la Ligue Féminine de Handball, après deux petites saisons en D2F. Grâce à sa victoire en Coupe de France, le Brest Bretagne Handball a validé une place en Coupe EHF pour l'exercice 2016-17. 

 

Darleux-Brest

(photo : Bertrand Delhomme)

 

Pour son arrivée en LFH, le Brest Bretagne Handball n’a pas lésiné sur les moyens pour préparer son effectif à rivaliser avec les meilleurs. Engagé également en Coupe EHF, le BBH a étoffé son collectif de manière importante, avec les signatures de joueuses expérimentées et renommées. Parmi le recrutement XXL brestois, on retiendra notamment les arrivées d’Allison Pineau et de Cléopatre Darleux, qui ont fait passer le BBH dans une autre sphère. Pour ses débuts parmi l’élite, le club finistérien va réaliser une saison pleine, à la hauteur des attentes. Si aucun titre ne viendra garnir la salle des trophées des joueuses de Laurent Bezeau, les co-équipières de Stéphanie Ntsama-Akoa se sont hissées en 1/4 de finale de la Coupe EHF, éliminées par Rostov-Don futur vainqueur de la compétition, ont atteint les 1/2 finales de la Coupe de France, et se sont qualifiées pour la finale des playoffs de la Ligue Féminine de Handball au dépend d’Issy Paris. Les Brestoises ont échoué de peu dans la quête du titre national, battues au terme de deux confrontations épiques face au Metz Handball. Un exercice 2016-17 fondateur pour le Brest Bretagne Handball, qui malgré un effectif en construction, est parvenu à s’imposer sur la deuxième place du podium de la LFH. Un titre honorifique de vice-champion de France, qui sera récompensé par un ticket pour la Ligue des Champions pour l’exercice 2017-18, suite à la validation par l’EHF du dossier de demande de Wild Card du BBH. 

 

Brest

(photo : Bertrand Delhomme)

 

Sur sa lancée, le Brest Bretagne Handball va voir les choses en grand pour la saison 2017-18. Avec le plus gros budget de la LFH, le club breton va renforcer son effectif, pour répondre aux exigences de la Ligue des Champions. Sladjana Pop-Lazic, Jovana Stoiljkovic, Louise Sand, Sophie Herbrecht, Pauline Coatanea ou bien encore Filippa Idéhn ont rejoint le projet breton l’été dernier, étoffant le collectif de Laurent Bezeau. Pensionnaire d’un groupe très relevé en Ligue des Champions, le BBH n’est pas parvenu à atteindre le tour principal, mais a emmagasiné une précieuse expérience pour la suite. Reversées en Coupe EHF, les Brestoises ne sont pas parvenues à aller plus loin que le stade des 1/4 de finale, éliminées par une solide formation norvégienne du Vipers Kristiansand, qui dispute actuellement la finale de la compétition. Une nouvelle expérience européenne, qui a permis aux Brestoises de bâtir un collectif solide. En championnat, Allison Pineau et les siennes ont alterné le très bon, et le moins bon, mais ont fait preuve de maitrise pour terminer à la deuxième place de la phase régulière, derrière l’intouchable Metz Handball. En 1/4 de finale, les Bretonnes n’ont pas tremblé face au Fleury Loiret, pour valider leur ticket pour le dernier carré des playoffs, avec Besançon comme adversaire en 1/2 finale. Battues lors du premier round en terre bisontine (25-21), les co-équipières de Pauline Coatanea vont tenter d’inverser la tendance mercredi prochain dans leur Brest Arena. Si en championnat les Brestoises se retrouvent dans une situation inconfortable, elles ont brillé en Coupe de France, en remportant la compétition pour la deuxième fois en trois ans. Après avoir éliminé le Metz Handball en 1/2 finale, le BBH s’est imposé en finale face au Toulon St-Cyr (30-21). Devant plus de 1500 spectateurs bretons présents à l’AccorHotel Arena, les partenaires d’Amandine Tissier ont réalisé un match plein, pour décrocher le premier titre décerné cette saison sur la scène nationale. La saison du Brest Bretagne Handball n’est pas encore terminée, et nul doute que les Bretonnes auront à coeur de disputer une nouvelle fois la finale des playoffs, avec pourquoi pas une revanche à venir face aux Messines. 

 

A lire aussi : l'interview d'Amandine Tissier 

 

PROGRAMME-LFH-PLAYOFFS-demi

Clubs
Entente Sportive Bisontine FéminineBourg de Péage Drôme HandballBrest Bretagne HandballChambray Touraine HandballJDA Dijon HandFleury Loiret HandballMetz HandballNantes Atlantique HandballOGC Nice Côte d’Azur HandballParis 92HBC St Amand Les Eaux Porte Du HainautToulon Saint-Cyr Var Handball
  • Partenaires

     

    Logo_de_la_Française_des_jeux.svglogoLP_QbeIN_SPORTS_Logo_POSM_CMYK_2017FFHB_LOGO_H_FD_FC_Q