Actualités

T + T -

SquadLFH – Alexandra Bettacchini : « J’ai à coeur de bien terminer ma carrière à Toulon »

19/09/2017

Cette semaine, coup de projecteur sur le Toulon St-Cyr Var Handball (TSCV), deuxième club à inaugurer le nouveau dispositif #SquadLFH lancé à l’occasion de cette saison 2017-18. Découvrez l'entretien d'Alexandra Bettacchini, capitaine du navire toulonnais.

Bettacchini_3

 

De tous les combats disputés par le TSCV depuis de nombreuses années, Alexandra Bettacchini dispute à 35 ans la dernière saison de sa carrière professionnelle sous les couleurs de son club formateur. Championne de France en 2010 avec le TSCV, la portière varoise aborde cet ultime exercice avec le désir de transmettre son expérience au groupe toulonnais, et à son binôme, Léa Serdarevic. Entretien avec la capitaine toulonnaise dans le cadre de notre dispositif Squad LFH. 

A lire aussi : présentation du dispositif Squad LFH

Alexandra Bettacchini (Toulon St-Cyr) : 

Quel premier bilan tirez-vous de votre début de saison ?

Au vu des équipes que nous allions rencontrer, nous savions que le début de championnat serait important pour nous face à des équipes qui se situent au milieu et en bas du classement. Nous avions à coeur de faire des résultats sur ces quatre premiers matchs, et malgré les blessées, nos résultats sont satisfaisants avec deux victoires à l’extérieur. 

 

Avez-vous des regrets sur la défaite concédée sur le fil face au Chambray Touraine lors de la J02 ? 

C’est toujours mieux de gagner les matchs à domicile c’est sur, mais nous sommes parvenues à inverser la tendance en rattrapant notre défaite concédée à la maison contre Chambray en allant gagner à Dijon et au Havre.  

 

Vous restez sur deux victoires consécutives avant d’affronter successivement Issy Paris, Metz et le Brest Bretagne. Comment abordez-vous ces trois chocs ? 

Si nous étions parties avec quatre défaites, avant de jouer Issy Paris, Metz et Brest, cela aurait été très compliqué. Nos deux succès à l’extérieur nous ont permis de sortir un peu la tête de l’eau. Et puis contre Issy Paris nous allons tout faire pour prendre les trois points, avant de jouer deux matchs compliqués contre Metz et Brest. Nous allons jouer notre chance à fond, et nous verrons bien. 

 

Quel regard portez-vous sur Issy Paris, qui a beaucoup évolué à l’intersaison ? 

Nous allons jouer ce match contre Issy Paris pour le gagner c’est certain. Si son effectif a changé, Issy reste une très bonne équipe, même si on ne peut pas la mettre au rang de Metz et de Brest. Nous abordons ce duel sereinement, et même si cela ne sera pas facile, nous allons tout donner pour nous imposer. 

 

Un mot sur les jeunesse toulonnaise, qui s’est montrée précieuse lors de vos deux derniers succès en l’absence de plusieurs joueuses cadres… 

Elles ont la chance d’avoir du temps de jeu avec les nombreuses blessures que nous avons, et elles ont réussi à saisir leur chance. C’est très bien pour l’équipe, pour le club, et surtout pour elles ! Elles sont toutes quasiment en fin de centre, et cela peut favoriser le fait qu’elles puissent avoir un contrat professionnel par la suite. 

 

Serdarevic_lea_01_Pillaud

 

Vous disputez la dernière saison de votre carrière professionnelle avec votre club formateur. Comment vivez-vous cela ? 

Le début de saison a été difficile, avec de nombreuses absences. Il a fallu composer rapidement avec les blessures, et cela n’a pas facilité la mise en place de notre jeu, qui est axé sur la défense et les montées de balle. Personnellement je me suis bien remise de ma blessure. C’est ma dernière saison professionnelle cette année, et j’ai à coeur de bien terminer ma carrière avec Toulon. Lorsque vous êtes jeune, vous voulez jouer tous les matchs à 200%, alors qu’aujourd’hui ma carrière est derrière moi, et j’ai à coeur que Léa réalise une belle saison. C’est une sorte de passation de pouvoir, elle a de plus en plus de temps de jeu et ça me fait plaisir pour elle. Maintenant je ne veux pas passer cette saison sur le banc, et lorsque je suis sur le terrain, je me donne à fond pour l’équipe. 

 

Que peut on vous souhaiter pour votre dernière saison ?

Ce serait magnifique de gagner un titre pour ma dernière saison. Après on sait que c’est très compliqué, et je ne le prends pas plus à coeur que cela. Avant tout je veux faire une bonne saison, et accompagner Léa au maximum. J’ai aussi mon rôle de capitaine au sein du groupe, et je veux prendre un maximum de plaisir avant de partir. 

 

Pour finir, un mot sur le championnat qui est passé cette saison à douze clubs… 

Le championnat est très ouvert, et nous savons que la saison va être compliquée jusqu’au bout. C’est difficile de se projeter, et nous allons prendre les matchs les uns après les autres, et nous ferons le bilan à la fin. Toutes les équipes se sont bien renforcées, nous ne sommes pas à l’abri des blessures comme nous avons pu le voir en ce début de saison, et le niveau est rude en LFH. 

 

Toulon St-Cyr Vs Issy Paris samedi à 20H40 sur beIN SPORTS 3

A lire aussi : Toulon, un ancien champion en quête de stabilité

Clubs
Entente Sportive Bisontine FéminineBourg de Péage Drôme HandballBrest Bretagne HandballHandball Club Celles-sur-BelleChambray Touraine HandballJDA Dijon HandFleury Loiret HandballMetz HandballMérignac HandballLes Neptunes de NantesOGC Nice Côte d’Azur HandballParis 92Handball Plan de CuquesToulon Métropole Var Handball