Après plusieurs années passées à la tête de l’équipe fanion du HBC Nîmes, Manuela Ilie ne sera plus en charge du collectif, remplacée par Christophe Chagnard. La technicienne revient tout de même sur une saison qu’elle juge « en demi-teinte ». La lutte a été âpre pour accéder aux play-offs en championnat, et vous n’avez pas su tirer votre épingle du jeu. Quel bilan tirez-vous de la saison qui s’achève ? Mitigé. C’est une saison en demi-teinte qui me laisse des regrets. Ce n’est pas celle que l’on espérait. Nous voulions jouer les premiers rôles. L’année a été compliquée en raison de nombreuses blessures qui ne nous ont pas épargnées. Nous avons dû faire des sacrifices mais les filles ont su rester fières. Je souhaite d’ailleurs saluer l’ état d’esprit de ce groupe avec qui j’ai pris plaisir à travailler. Cette équipe avait les moyens et la qualité pour terminer dans les premiers du championnat. Mais elle n’a jamais pu s’exprimer en pleine possession de ses moyens. Comment s’est déroulé l’après play-downs ? Beaucoup de joueuses ont rejoint leurs sélections respectives. Sophie Herbrecht, Blandine Dancette, Camille Ayglon et Gervaise Pierson sont en stage de préparation olympique avec l’équipe de France. Le programme d’entraînement a donc été allégé. La saison s’est achevée le 17 juin juin dernier avec une fête pour les 40 ans du club. Il y a du mouvement au sein de la Ligue en matière de transfert. Même si vous ne serez plus à la tête de l’équipe en septembre, pouvez-vous faire le point ? Sophie Herbrecht va rejoindre Toulon Saint-Cyr. Gervaise Pierson file à Metz. Marion Limal arrive à Nîme et a signé pour deux ans. On enregistre les arrivées de la gardienne Nicky Houba et de la demi-centre de Mios Biganos Estelle Nze Minko. Charlène Clavel a signé son premier contrat professionnel pour deux saisons plus une en option. Nina Jericek, Delphine Carrat, Camille Ayglon, Fanny Bosc et Blandine Dancette ont prolongé leur contrat. L’effectif aura un visage légèrement différent la prochaine saison.